AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 (hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hypolite Ortega
⚡︎ eletricity in my veins
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: (hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes   Dim 3 Sep - 20:26



dewey&hypolite
bienvenue aux invisibles anonymes.
♫♫♫

"Bonsoir. Ça fera 10 euros et 45 centimes, s'il vous plait." Voix morose, yeux qui traînent. Ce sont des fantômes qui passent devant Hypolite. Tic, tac. L'horloge tourne. Bientôt la brune aura fini. Elle fera le compte de sa caisse, elle fermera la supérette. Elle passera les portes automatiques avec son indifférence habituelle. Comme si la vie n'avait plus de reliefs. Une étendue sans surprise, un fleuve qu'elle connaîtrait trop bien. Elle sait pourtant bien que c'est faux. Qu'elle simule un peu cette assurance bancale.

Ça claque sous ses mains, elle ferme sa caisse, elle ferme le bureau dans l'arrière boutique. Elle passe la porte. De l'air, une brise peut-être. Une clé dans la serrure qui coince souvent. Elle sait que des cheveux platines la lorgne à deux pas. "P'tain Dewey, qu'est-ce que tu fous encore là? T'en as pas marre de m'attendre comme ça?" Elle feint une exaspération, en forçant sur la grille qui fait des siennes, même si c'est pas vraiment ce qui ressort dans sa voix presque enrouhée. Il est arrivé dans sa vie comme une claque dans la figure. D'un coup. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi ces réunions de parkings continuent. Qu'est-ce qui vous a amenés à en arriver là. Toi t'es la brune qui fait genre d'être adulte, et lui c'est le blond qui fait sembant d'être con.

Tu as ton vieux sac à main sur l'épaule. Il veut se faire la malle, tu le recales d'un coup, comme une mère qui doit tenir son gosse avec l'autre main. Tu remets ta clé dedans, constatant l'enfant adossé contre le mur blanc sale du supermarché. "Tu m'as pas l'air d'avoir fait grand chose aujourd'hui." Il devrait pas être là, il devrait être sur les bancs avec des cons comme lui tout autour. Mais pourtant il est là presque tous les jours, à attendre son train. A attendre Hypolite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dewey King

avatar

Messages : 18

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: (hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes   Lun 11 Sep - 9:26



dewey&hypolite
bienvenue aux invisibles anonymes.
♫♫♫

« Va t'faire ! » il claqua la porte au nez d'sa mère. Va te faire foutre salope d'mes deux. Va t'enquiller des deux autres clients qu'attendent gentiment dans la cuisine autour d'une bière. Va. Va et oublie-le l'espace de quelques va-et-vient. Oublie-le, lui et son cœur démonté par ces visions d'horreurs.
Oublie-le, pour que lui t'oublie aussi l'espace de quelques heures. S'il-te-plait maman.
Un pied d'vant l'autre à la vitesse de la lumière, Dewey avance sans but précis. Les méninges tournant au ralentis, il s'arrête d'vant la superette. Le visage collé contre l'énorme vitre, il s'assoit sur le rebord en béton et attend qu'tu daignes lui accorder un regard. Rien qu'une seconde.
Mais non l'heure passe, et t'attends d'être dehors. T'attends qu'il vienne s'coller à toi pour lui adresser la parole. Réplique assassine. Bonjour à toi aussi Hypolite. Pour seule réponse il lui offrit un silence et un regard lourd de sens. J't'en supplie la brune ferme ta grande bouche deux s'conde et assis toi près d'lui. Apaise-le d'ta présence, calme ses nerfs à vif et ses plaies ouvertes. Mais t'insistes, comme tu forces sur ta putain clé. Tu parles, tu chipotes. « Qu'est-ce qui t'fait dire ça? » l'regard assassin, il est lassé qu'on l'prenne pour l'demeuré qu'il n'est pas. Lassé des remarques avec une teinte de vérité qui pique son égo. Un feignant. Un raté, ses mots sonnent ainsi à ses oreilles. Non, Dewey n'est pas d'bon poil. Oui, ça s'voit, 'fin ça s'entend surtout. Il parle pas des masses et aucune de ses remarques n'est teintée d'une quelconque pointe d'humour. « T'as fait quoi toi d'ta journée? Passer des p'tain de steaks sur un bipbip, bravooo, tu veux des applaudissements peut-être? » Il reste adosser contre l'mur de l'entrée, attendant qu'elle réponde, qu'elle l'réveille. Qu'elle l'voit et le considère. Il attend qu'elle l'sorte de l'ombre.


_________________
fuck you you fucking fuck
Je lui avais répondu qu'il était absolument libre de son opinion, car l'opinion, c'est comme le trou du cul, tout le monde en a une.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hypolite Ortega
⚡︎ eletricity in my veins
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: (hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes   Jeu 14 Sep - 19:15



dewey&hypolite
bienvenue aux invisibles anonymes.
♫♫♫

Y a comme une éléctricité dans l'air. Une douce tension qui apaise les deux joueurs. Une sorte de repos, pour leurs vies un peu foutues. Un peu ratées dès le départ. Ils n'avaient ni la cuilière en argent dans la bouche ni même une famillle "normale" pour se dire enfant lambda. Ils sont les déchets au bord du trottoir. Ceux qu'on fait mine de ne pas voir, pour mieux vivre, avec moins de culpabilité. Alors forcément par un calcul facile, les deux s'attirent, devant cette supérette qui prend des allures de salon, qui voit naître leurs conversations les plus poussées. Celles dont ils ont besoins pour calmer leurs envies de poings dans le murs, leurs envies de tout envoyer balader. Encore et toujours. Une rage de vivre haineuse, malsaine et pourtant les deux respirent avec la même ferveur. L'humain est un paradoxe.

Elle l'envoie bouffer la poussière gentiment, mais elle aime voir cette tête blonde. Elle brise avec si peu de mots, mais elle sait faire que comme ça Hypoite. Toujours cogner plus fort. Garder le dessus, c'est tout ce qui compte. Il a raison, comme beaucoup de fois. Il fait peut-être pas grand chose mais, lui, doit sûrement comprendre plus de chose qu'elle. Dewey il sait jouer avec Hypolite et le retour de balle se fait ressentir. C'est presque comme un coup dans les côtes. Celui qui fait reprendre son souffle trop vite. Celui qui te fait jurer. "Ouais tu devrais, surtout que je t'ai ramené à bouffer!" La brune sort son sourire complice, celui de la caissière qui a volé dans la réserve. Comme toujours, pauvre Mlle Ortega vous ne changerez donc jamais! Le comble c'est que c'était Dewey qui volait avant, pas elle. Hypolite elle restait derrière sa caisse, sage comme un image, si sage qu'on ne remarque pas. Elle lui balance une brioche emballé dans un plastique bariolé, sans savoir s'il est prêt. Réflexe. Elle lui fait face, presque comme une mère qui attend des explications. Sauf qu'Hypolite, tu n'es pas sa mère. "Bah raconte!" Son regard qui ne comprend pas, la brune en profite pour avaler un bout de son goûter trop sucré. "Ta journée! Puisque que mes bipbip et mes steaks ne te font pas rêver, raconte un peu!" Une pointe d'ironie, elle oublie son sac sur l'épaule qui annonçait un retour express à la maison. Hypolite, elle oublie la bagnole sur le parkin. A cause du gamin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes   

Revenir en haut Aller en bas
 
(hypowey) bienvenue aux invisibles anonymes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: