AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 [ where are you going ? ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ryder Veems

avatar

Messages : 45

MessageSujet: [ where are you going ? ]   Jeu 24 Aoû - 23:46

Ryder Legs Veems
with luck,forward.
patronyme veems, c'est un nom tombé à la guerre, un nom qu'est jamais revenu du front. un nom gravé sur une plaque que tu portes maintenant autour du cou, par dessus cette croix si chère à ta famille. veems c'est un nom porté en héritage, un nom qu'elle changera pas, ta mère, quand bien même elle s'est remariée. tout le monde y tient trop fort, à ces cinq lettres qui ne s'échappent qu'en une syllabe.  ▪ surnom(s) depuis deux ans, on te surnomme "legs", pour des raisons évidentes et ironiques. c'est bien parce que tu ne pourras plus jamais les utiliser au pluriel qu'on t'appelle comme ça et ça t'embête pas. vaut mieux en rire. ▪ age, date et lieu de naissance t'as dix-neuf ans. t'es un des premiers bébés recensés de l'année 98, né à 00h04 le premier janvier à seattle. certains disent que le temps de se remettre de ses émotions et de regarder l'heure, tu peux être un gosse de 97, mais à quelques minutes près, ça change pas grand chose, finalement. origines et nationalité tes parents sont tous les deux ricains, mais ta curiosité t'a poussé à remettre en question ton ascendance et il se trouve que t'as pas mal d'ancêtres venant de partout ailleurs dans le monde. et ça, ça te fascine, comment tout ça a pu se retrouver finalement coincé dans l'corps d'un petit blanc à roulettes. ▪ statut civil t'as eu quelques copines, t'avais même une espèce de réputation de tombeur, puis t'es pas sorti de chez toi pendant longtemps. tu peux dire que t'as jamais connu l'amour, ou que si, un petit peu, mais qu'à peine le temps d'y goûter, on t'arrachait déjà le fruit de la bouche. ▪ orientation sexuelle tu t'en es jamais vraiment préoccupé ▪ emploi et/ou études et lycée t'as pas été au lycée pendant presque deux ans. de trop longs mois se sont succédé sans que tu puisses (littéralement) mettre les pieds au bahut. mais maintenant t'as envie de tout reprendre, t'as envie de connaître une dernière année digne de ce nom et d'avoir ton diplôme à la fin et ton courrier qui indique qu't'es admis à la m.i.t. ▪ situation financière ta mère a son propre business et ton beau-père est chirurgien, alors ils sont blindés de thunes. mais tu veux bosser, comme tous les autres jeunes. sauf que c'est pas facile de trouver un boulot dans ton état. ▪ rapports familiaux t'aimes ta mère, elle a toujours été là pour toi. elle a traversée une dépression, après ce qui t'est arrivé, mais elle t'a jamais montré ses moments de faiblesse. devant toi, elle restait forte. elle t'a aidé à traverser tout ça et sans elle tu serais pas là à l'heure qu'il est, mais dans une boîte trop étroite, six pieds sous terre, des fleurs posées sur l'herbe fraîche en ta mémoire. ton beau-père est un gars cool, tu l'apprécies aussi. tu passes pas énormément de temps avec lui, mais l'gars fait des efforts quand même pour renforcer ses liens avec les enfants de sa compagne. y a ta soeur aussi, qui vit à l'autre bout du pays. elle travaille pour un magazine de mode masculine à new york. elle appelle de temps en temps pour prendre de tes nouvelles, vous avez été fusionnels, et même si c'est de plus en plus difficile par téléphone, vous essayez de faire en sorte que ça change pas. et puis finalement, y a ton chat, qu'est toujours là quand ça va pas. ▪ traits de caractère t'es un mec attachant. t'es connu pour être un dur à cuir, un des gars avec qui on veut pas s'frotter. des épaules larges, un regard féroce. un vrai fauve. tout le monde te voyait comme un futur fratboy, le genre de gars à s'enfiler des bières à la suite et à gueuler toujours plus fort. le genre de gars qui pense qu'avec sa bite et ses poings. c'est vrai qu'y avait que ça dans ton entourage. des petits cons. et tu te fondais bien dans la masse. mais quand on apprend vraiment à te connaître, on découvre une toute autre personne. t'es un vrai génie, un calculateur prodige, un féru de science et d'art et de magie. t'es attentionné et rigoureux, sensible et créatif. t'es une vraie crème au fond et ça se voit beaucoup plus aujourd'hui, maintenant que tu traînes moins avec les mauvais gars et que t'aspires à des choses bien meilleures qu'avant. tu restes cependant trop dur avec toi-même et as tendance à vite te mettre en colère quand t'as l'impression de n'arriver à rien. ceux qui t'entourent en paie généralement les frais, quand tu exploses. t'es un gars aux airs robustes qui reste à fleur de peau. ▪ caractéristiques physiques il y a quelques semaines encore, t'avais plus de jambe gauche du tout. tu passais tes journées en rééduc', à essayer d'apprendre à marcher que sur la droite. puis tu retournais dans ta chaise roulante (tu la détestais), la troquant contre tes béquilles. on t'a ensuite posé une prothèse, et même si t'as encore du mal à marcher avec, tu préfères largement cette alternative au fauteuil. tu restes aussi un gars assez costaud et même assis, t'en imposes. pourtant, tu restes un gamin aux yeux qui pétillent quand on t'parle d'étoiles. ▪ avatars, crédits mitchell slaggert (22ans), @unknown.
Who's gonna rock you when the sun won't let you sleep? ♡
lever la tête. c'est peut-être un peu bateau, mais tu peux le dire, ton père c'est ton héros. seulement, tu l'as pas connu assez longtemps, tu le voyais de temps en temps lorsqu'il rentrait de mission ou qu'on lui accordait quelques jours avec sa famille. tu voulais devenir comme lui, intégrer l'armée, servir ton pays. puis à tes sept ans, il est pas revenu. t'as vu ta mère s'effondrer devant la porte quand on est venu lui annoncer la nouvelle et tu te rappelles que vous avez pas mis les pieds hors de la maison de la semaine. vous êtes sortis que le dimanche, pour la messe. le soir-même on l'enterrait. ta soeur, hailee, est venue de te voir dans ta chambre cette-nuit là, elle t'a offert le collier qu'il portait. ce matricule qu'ont les soldats. et elle t'as dit, "t'inquiète pas," en regardant par la fenêtre, "il est entre de bonnes mains avec elles", le menton levé vers les étoiles.

croire. t'as toujours cru en dieu. fut un temps où t'allais tellement à l'église que tu faisais presque partie du mobilier liturgique. mais y a deux ans de ça, tu as arrêté d'y aller, après avoir entendu que t'étais dans les prières de toutes ces grenouilles de bénitier hypocrites qui crachaient sur ta mère après son remariage. t'en avais marre d'attirer toute cette attention, d'être bombardé de questions. peut-être parce que t'avais trop honte de tous tes péchés. tu te persuadais que c'était parce que ça servait à rien. ça servait à rien parce que y avait pas de rampe et que tu pouvais pas gravir les quelques marches qui menaient à ta paroisse. ça servait à rien parce que tu pouvais pas occuper ta place habituelle sur ton banc d'église et que ton putain de fauteuil gênait au milieu de l'allée. ça servait à rien parce que t'attirais tous les regards, sur toi, sur ta mère. monstres de foire. ça servait à rien parce que les textes sacrés pouvaient plus rien pour toi. t'étais au fond du trou, pourtant t'as pas cessé de croire. peut-être bien qu'un jour, tu r'franchiras les portes de "la maison de dieu".

apprendre de ses erreurs. à seize ans tu tombes dedans et t'arrives plus à en sortir. tous tes potes se foutent en l'air avec leurs drogues durs et leurs litres d'alcool. t'es un élève de st henri, tu fais partie de cette jeunesse dorée qui goûte à tous les excès. tu repousses toujours tes limites, jusqu'à ne plus en avoir. tu te retrouves toujours avec les pires gueules de bois aux lendemains de soirée qui se multiplient. t'es un fils et un élève exemplaire, tu ramènes toutes les bonnes notes, tu rafles tous les trophées. mais quand t'es qu'avec tes amis, t'es qu'un pur produit de tes fréquentations. tu veux toujours les impressionner, rien que pour te sentir accepté. rien que pour garantir que t'es bien l'un des leurs. puis y a la goutte de trop qui glisse sur ta langue, engourdit tous tes sens, et au final te fracture le crâne et te sectionnes la jambe.

s'éloigner. ryder le prochain champion de boxe. ryder le roi de l'algèbre. ryder l'alliance parfaite entre muscles et cervelle. t'étais presque une légende dans les couloirs de ton bahut. puis d'un coup, on parlait de toi tout bas, comme si c'était tabou de dire ton nom à voix haute. t'as entendu parler de toutes ces rumeurs, de tout ce qu'on a raconté sur ton accident. tout le monde pensait détenir la vérité sur la situation et avoir le droit de diffuser leur version de l'histoire trafiquée. mais au final, y avait que toi dans cette bagnole. personne pour t'arrêter de faire vrombir le moteur, personne pour t'arracher les clés des mains. t'étais seul du début à la fin. et t'as refusé plein de visites à l'hôpital. tu voulais voir que ta mère et ta soeur. tu t'es ensuite emprisonné dans ta tour d'ivoire, passant des journées entières à lire, parce que tu savais faire plus que ça. on te sortait que pour tes voyages hebdomadaires à la clinique. très vite, t'étais plus qu'un souvenir pour le reste du monde. ce gars à la fenêtre qu'est plus un fantôme qu'un gars, à vrai dire. 

être. t'étais pas le même en fonction des gens, avant ton accident. y a un ryder beaucoup plus authentique que l'autre, peu de gens le connaissent, mais c'est celui que t'as choisi de porter tous les jours maintenant. c'est le ryder qui porte des lunettes, le ryder qui veut bosser à la nasa, le ryder qu'est amoureux de l'espace et des mathématiques, le ryder qui collectionne des figurines star wars et qui a un tapis dans sa chambre représentant le tableau périodique des éléments. le ryder qui parle à son chat, le ryder qui collectionne des cailloux. celui qui rougit quand on lui fait un compliment. celui qui adore la photographie et la peinture. il veut plus être ce ryder foireux qui foutait le bordel et qui faisait peur aux gringalets. ni celui qui avait que des idées noires pendant des jours et qui a piqué le vieux flingue que cachait son père et qui s'est enfermé avec dans sa chambre pendant six heures. ce ryder antipathique qu'est toujours en colère après quelque chose, qui fait que gueuler et claquer des portes. qui blesse le premier pour pas être le premier blessé. tu veux mettre tous ces masques là à la poubelle, mais c'est parfois encore très dur de les enlever.

parler. on t'as toujours dit qu'elle était très grave. et les gens sont étonnés de t'entendre pour la première fois (ils ont du mal à croire que c'est qu'un gosse qui la possède), mais finalement, elle va bien au profil. t'es pas non plus batman, mais tu pourrais facilement faire la narration d'un trailer de blockbuster. ça a toujours été un plus pour charmer les filles et pour piéger les gens au téléphone en te faisant passer pour un serial killer. pendant tes deux années de confinement, on l'a très peu entendue, mais elle refait surface ces derniers jours, maintenant que tu sembles prêt à revivre. et ton rire ! quand ta mère t'as entendu rire pour la première fois après l'accident, elle en avait les larmes aux yeux. t'as ce rire sonore et contagieux.

peindre. c'est l'activité dans laquelle tu t'es épanoui en rééducation. ta main droite, la dominante, répondait difficile aux appels de ton cerveau, alors il fallait la réhabituer à beaucoup de choses. on t'a fait reproduire des formes, puis passé des après-midis à multiplier les activités "douces". on ne t'a pas fait recopier cinquante fois "je ne prendrai plus le volant aussi bourré" (de toute manière, tu ne voulais plus jamais mettre la main sur un volant), on t'a présenté un pinceau, de la gouache et une feuille et on t'a dit "peins !". et t'as plus lâché cette brosse, t'as plus lâché ces couleurs. c'était ton activité favorite et t'as très vite convaincu ta mère de t'installer un chevalet dans le garage. t'as souvent pété un câble en n'arrivant même pas à tenir un crayon, mais ça t'a jamais arrêté. t'as continué jusqu'à user des toiles et des toiles et retrouver presque toute ta motricité manuelle. il t'arrive de poster les choses que tu peins et dessines sur instagram, même si tu n'es pas un grand fan des réseaux sociaux.

courir. sentir le vent sur ton visage et le feu dans tes poumons. ça t'a manqué, l'activité physique. t'avais toujours votre salle de sport à la maison, où tu pouvais te défouler sur le sac de boxe accroché au plafond, ou avec tes altères. mais les sensations dans le bas de ton corps t'ont beaucoup manquées. t'avais une jambe droite un peu fatiguée et une demie-jambe gauche qui servait à rien, alors tu sortais que rarement de ton fauteuil. puis t'as appris à faire plein de choses sans cette jambe, t'as appris à te déplacer sans, à nager sans. mais tu demandais qu'à avoir quelque chose à la place de ce grand vide. quelque chose pour que tu te remettes vraiment debout. t'en avais marre des béquilles et de la chaise, marre des alternatives. tu voulais deux pieds et on t'a donné la paire que t'attendait. la première prothèse t'a été mise, mais on t'a appris à te l'enlever et à la changer selon tes besoins. t'as du mal à t'ajuster encore, mais t'en as reçu deux modèles, l'un pour la vie quotidienne, l'autre pour le sport (permettant de courir et de changer de direction très rapidement). et putain que ça fait du bien de courir à nouveau.

aimer. ça fait quoi d'avoir le cœur qui bat à 200 à l'heure, ça fait quoi d'avoir les poils qui se hérissent, de sentir des doigts se glisser dans son dos, des lèvres mourir contre les siennes ? t'as déjà eu l'expérience de tout ça, ryder. pourtant, t'as l'impression de rien avoir connu. t'es un gosse insatisfait qu'a mangé mille baisers puis les a recraché. t'as toujours pas trouvé celui que t'aimes vraiment, celui que tu veux garder. t'as toujours pas trouvé celui qui fait tout vibrer dans ton cœur, dans ton corps, de la tête au pied. tu te demandes parfois si t'as été le bon baiser de quelqu'un un jour, et si cette personne pense encore à toi. tu te demandes si t'as vraiment brisé des cœurs ou si tout le monde en porte un comme le tient : blindé, résistant à tous les chocs. intouchable. impénétrable. imperméable pour qu'il s'abîme pas quand tu pleures.

exister. à travers les choses. laisser son empreinte sur le monde. tu fais tout pour prouver que t'es là. à toi même, aux autres. après avoir été un fantôme pendant des mois. tu fais tout pour revivre, t'es presque plus jamais chez toi. t'as trop étudié tous les recoins de ta chambre pendant longtemps. t'as fini par aller de l'autre côté de la fenêtre par laquelle tu refusais de regarder. t'as fini par remettre le pied dans l'herbe fraîche. relever la tête pour être baigner par les rayons du soleil. tu vas souvent à la piscine maintenant, tu te remontres à la plage. tu vas à la boxe, tu vas te balader, prendre des photos, peindre au parc ou au bord de l'océan. tu respires maintenant. tu vis maintenant. t'existes, tu le sens. à travers toutes ces petites choses-là. tous les sourires retrouvés. les émotions éprouvées. les efforts effectués. tu sais que le monde continue de tourner, que le soleil se lève demain. et même si c'est encore dur, tout finira par aller mieux. tu t'en convaincs.  

— i ain't me —:
 


Dernière édition par Ryder Veems le Lun 28 Aoû - 22:29, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Veems

avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Jeu 24 Aoû - 23:50

+1 jveux des liens bisous doux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie Waterford

avatar

Messages : 511

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 0:07

FIRST LOL
Reserve moi un lien avec ce perso du tonnerre cimer

_________________

( et les gens ne comprennent pas. qu'on le supporte. que je me mouche dans tes bras. sois ma carotte. prendre la peine de s'abîmer. faire des scènes au lieu d'aimer et faire l'amour par dégoût du dégât. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacob Lonsdale

avatar

Messages : 62

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 0:25

Re-bienvenue parmi nous, j'aime bien le début de ta fiche. Courage pour la suite.

_________________
i'm beggin' please don't play no more sad songs
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Veems

avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 0:40

laura ;




NN JDEC JTM OBLIGE ON STROUVE UN LIEN GURL
MERCI MERCI T UN SUCRE


jacob;

aaah, merci t'es trop une crème,

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angie Waterford

avatar

Messages : 511

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 1:05


NAN JDEC

_________________

( et les gens ne comprennent pas. qu'on le supporte. que je me mouche dans tes bras. sois ma carotte. prendre la peine de s'abîmer. faire des scènes au lieu d'aimer et faire l'amour par dégoût du dégât. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hadley Rassmussen

avatar

Messages : 290

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 11:47

rebienvenue

_________________

crimson headache, aching blush.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiago Delacruz

avatar

Messages : 84

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 12:02

comme prévu, une bombe ce perso, j'adore son histoire
(re)bienvenue chez toi

_________________
# summer bummer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayline McKorty

avatar

Messages : 138

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 12:26

j'adore déjà.
(re)bienvenue

_________________


flames so hot.
that they turn blue ☽ palms reflecting in your eyes, like an endless summer that's the way I feel for you if time stood still, I'd take this moment make it last forever your halo's full of fire i'm rising up, my hot love's full of fire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shirley Stonewood

avatar

Messages : 20

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 17:51

Quel personnage intéressant, je suis addict !
Re-bienvenue à toi

_________________
"I wouldn't say a word if I were asking for the world"

"And no one even said thanks
And no one made me stop"


"You know, I have puberty rights
And I have puberty wrongs
No one understood me"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Sanders
who said i was an angel ☽
avatar

Messages : 524

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Ven 25 Aoû - 21:38

bienvenue et bon courage pour ta fiche

_________________

write on me.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryder Veems

avatar

Messages : 45

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Sam 26 Aoû - 0:55

MERCI LES CHATS Z'ETES TROP MIMS
(laura jtm qd mm va)

ET ARNO
D'OU TU M'ACCUEILLES AVEC TANT DE SOBRIETE
BISH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hugo Wesley

avatar

Messages : 34

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Sam 26 Aoû - 0:58

j'te bz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex Ashcroft

avatar

Messages : 177

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Sam 26 Aoû - 12:19

rebienvenue beau gosse

_________________
Don't be afraid to catch feels
I know you ain't afraid about this
Baby I know you ain't scared to catch feels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ismaël Al Sayf

avatar

Messages : 230

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   Sam 26 Aoû - 12:29

REBIENVENUE

_________________

THE CHOSEN PESSIMIST
 
Between love and hate, Which path to follow ? How can I keep balance in this race? Come faith, I'm dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ where are you going ? ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ where are you going ? ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: ONE CALL AWAY :: A BAD REPUTATION :: LUST FOR LIFE-
Sauter vers: