AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 - Ignorance is bliss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barbra Kim

avatar

Messages : 13

MessageSujet: - Ignorance is bliss   Lun 21 Aoû - 13:49



    Barbra détestait cette putain de société de consommation dans laquelle elle vit. Il faut les dernières paires de Vans, les nouvelles lunettes Forever21 et la révolution du jean qui fait un boule de dingue. Nous les jeunes, nous ne sommes jamais contents de ce que nous avons, jamais satisfaits des petits plaisirs de la vie, il en faut toujours plus plus plus. La jolie asiatique aurait aimé ne pas faire partie de ces gens là, être différente et unique, mais pourtant c'était le cas. Obsédée par la mode et le goût de l'inédit, elle devait bien dépenser 80% de son maigre salaire dans des choses qu'elle ne mettra jamais et qui finiront, à son insu, dans une vente de charité de la communauté coréenne, et en un battement de cils, toutes les connaissances de ses parents se retrouveront à se trimballer avec les vieux vêtements de Barbi - l'image de sa grande tante avec un T-shirt disant "I'm a hot bitch" la hante toujours. Pourtant, Kim était arrivée à un stade critique, où son addiction pour le paraitre était en train de devenir too much, à tel point qu'elle se retrouve à devoir supplier sa mère, tête contre le sol, pour 20 malheureux dollars. Ca devait s'arrêter. Pour cela, deux solutions : Barbra pourrait tout simplement grandir et se rendre compte qu'elle souffre d'une addiction très malsaine et qu'aucun vêtement, lunette, babiole ne pourrait la faire se sentir mieux quant à son rejet du cercle des genre "cool"... Ou elle pourrait tout simplement faire taire cette putain de voix dans qui traine dans sa tête, se trouver un autre boulot et continuer son addiction malsaine qui certes ne réglera pas ses problèmes, mais la rendra tout de même ultra bonasse. C'est ainsi que Miss Kim devint professeure de Coréen pour un élève de Saint Henri, qui a sûrement dû tomber sur une annonce que la jolie jeune fille avait posté sur Facebook. Honnêtement, la belle n'avait aucune idée pourquoi un fils à maman blanc d'une petite ville de Californie avait besoin d'apprendre le Coréen -sûrement une nouvelle corde à son arc pour serrer des meufs lors d'un voyage exotique - mais elle n'en avait que foutre. C'était lorsqu'elle a lu "25$ de l'heure" et "payé en cash" que la jeune femme a sauté sur l'occasion comme une pouffasse de la Saint Henri aurait sauté sur un sexe bandant s'il se trouvait en face d'elle. Un seul problème, le Coréen de la belle était extrêmement rouillé, à tel point qu'elle devait se repasser en boucle des dramas de midinettes pour reprendre un discours fluide et léger. De plus, afin d'aider le jeune, elle décida de passer au bookstore afin d'acheter quelques livres de grammaire, conjugaison et tout ce qui avec -qu'elle fera passer en note de frais. Vêtue d'un simple sweatshirt gris avec un short noir et une paire de chaussettes base ball , Barbra fit route vers sa destination d'un pas optimiste.
    Surprise, surprise, une fois arrivée là bas, la selection était minuscule, presque offensante. Barbra essayait de se contenir, de ne pas faire un de ses innombrables scandales au milieu du magasin, mais c'était difficile. Etre obligée de se mettre à quatre pattes, dans un coin sombre de la pièce, pour essayer de faire son choix entre trois livres datant de 1997, il y a de quoi s'arracher les cheveux. Mais bon, pas de réel intérêt à pleurer sur l'ignorance, donc elle saisit deux livres poussiéreux  et se dirigea d'un pas rapide vers la caisse. Pourtant, lors de son court chemin vers la dite destination, quelqu'un n'eut pas la décence de regarder devant lui et poussa une Barbra sans défense au sol- mais genre pousser pousser quoi, style elle finit par terre les jambes en l'air.
    "Non mais c'est pas possible d'être aussi con! Vous pouvez pas faire attention!" Elle était furieuse, à quatre pattes en train de ramasser ses pauvres, sans prendre la peine de regarder le criminel dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marius de Mercoeur

avatar

Messages : 13

MessageSujet: Re: - Ignorance is bliss   Mer 23 Aoû - 20:42

La société de consommation, c’était quelque chose dont ne se rendait pas compte, ou dont se rendait peu compte, le jeune homme qui avait vécu toute sa vie parmi les riches. Il avait cependant remarqué, cette propension à vouloir vivre avec un argent que l’on n’avait pas ; ses parents avaient tenté de compenseren utilisant des fausses perles et des faux diamants, pour pouvoir aller chercher une nouvelle clientèle. Il trouvait cela dégoûtant ; cela équivalait à un mensonge pour lui, mais il fallait dire qu’il ne savait pas se mettre à la place des autres, il avait toujours eu ce qu’il voulait, bien plus encore. Revêtu d’une tenue à la mode, cadeau d’une énième marque pour qu’il fasse un peu de publicité sur son compte Instagram, le jeune homme se dirige vers la librairie. Tout ce qu’il a, c’est un billet qui lui permettrait de payer ses achats. Normalement, il utiliserait sa carte de crédit, mais il n’avait pas envie que les livres demeurent dans son historique de carte bancaire. Toujours trop attaché à sa putain d’image, il fallait croire.

Une fois dans la petite librairie, complètement de bois, qui avait un style champêtre, il se dirige vers la section de littérature asiatique. C’est un bel euphémisme pour ce qu’il recherchait. Lui aurait probablement appelé cela la section des albums pour enfants. Malheureusement, il fallait croire qu’il n’avait pas grandi. C’est après avoir regardé une ou deux fois derrière lui qu’il prend le risque de saisir deux mangas. Comme un connaisseur, comme quelqu’un qui n’avait pas fait cet achat pour la première fois, il feuillette les pages du livre en se laissant séduire par les planches. Il fallait dire qu’il voulait connaître la suite de ses aventures, et il n’oserait jamais admettre à qui que ce soit qu’il lisait Blue Exorcist, encore moins, qu’il en avait ses propres fan-arts, sur son Tumblr.

Il se dirige rapidement vers la caisse, avant de se faire surprendre avec son butin compromettant. Il avait tellement voulu faire vite qu’il n’avait pas vu la jeune femme devant lui. Cette dernière (franchement pas très lourde, vu sa constitution) tombe en criant, attirant l’attention des rares personnes dans la boutique sur eux. Cachant ses livres sous une pile de cahiers de mauvaise qualité, il rumine intérieurement. De l’extérieur, il arbore un sourire. L’air piteux, il tend un bras vers la demoiselle. « Je m’excuse. » lui dit-il. Il tend le bras gauche à la demoiselle pour l’aider à se relever ; bras gauche non parce qu’il est gaucher, simplement pour bien montrer la chevalière sur son annulaire, gage de richesse. Ça ne prend pas beaucoup de sa force. D’un ton léger, le jeune homme continue : « J’ai de la difficulté à me déplacer dans d’aussi petites boutiques. Je n’ai pas l’habitude. » Ça éveillerait presque en lui un sentiment de claustrophobie. Les paroles montrent cependant qu’il ne fait pas partie de la même classe sociale que la demoiselle. Il ne fait même plus exprès, le superficiel, c’est tellement devenu une habitude. Il se considère tout de même bon de venir au centre commercial, même si, en fait, il n’avait pas le choix. Ce n’était pas un cahier Kate Spade qu’il cherchait, il était impossible de trouver des mangas n’importe où, alors il fallait bien se résoudre à aller dans les petits commerces. Le jeune homme se penche, ramasse les livres qui sont au sol. Traitement cruel que venaient de subir d’aussi anciennes antiquités, 1997 si on se fiait aux couvertures. Selon le titre, il s’agissait d’une introduction au coréen. « Beaux livres. » se contente-t-il de commenter. Il ne prend même pas la peine de les ouvrir quand il les tend à la demoiselle. Le mouvement est un peu brusque. Il y a quelque chose dans le coréen qu'il aime et déteste à la fois.

_________________
boy, look at you, looking at me, I know you know how I feel. loving you is hard, being here is harder. you take the wheel. I don't wanna do this anymore. it's so surreal, I can't survive if this is all that's real. all I wanna do is get high by the beach, get high by the beach, get high.




Dernière édition par Marius de Mercoeur le Dim 10 Sep - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbra Kim

avatar

Messages : 13

MessageSujet: Re: - Ignorance is bliss   Sam 26 Aoû - 11:12


    C'est l'espace d'un instant, littéralement d'un battement de cils, Que Barbra se retrouvait sans mot, le rouge aux joues. Si elle avait su que son "agresseur" ressemblait à ça, elle aurait fait attention à son langage ordurier, croisé les jambes lors de sa tombée et probablement insisté sur l'anti-cernes lorsqu'elle s'était préparée le matin. Il était là, en face d'elle, l'homme de ses rêves. Grand, beau, mystérieux et une longue rangée de perles blanches à la place des dents. Et pour couronner le tout : il était coréen. Pas juste asiatique, ou bien avec des origines, non coréen. C'était juste parfait, parce qu'elle avait enfin trouvé quelqu'un de beau et qui pourrait la comprendre. Le racisme, les blagues mal placées, les yeux qui disparaissent lorsque l'on sourit, elle pourrait partager tout ça avec lui. Okay, là c'était le moment parfait pour rattraper le coup, il n'avait pas l'air de lui en vouloir, bien au contraire, alors ne bousille pas tout comme à chaque fois Barbi.

    Elle saisit le bras tout mince du jeune homme et jeta un coup d'oeil discret à son énorme bague, franchement pas particulièrement de bon goût, on sentait que le bijoux était là pour être vu et admiré. Ugh. Et c'est à ce moment là qu'elle comprit quelque chose : les deux ne jouaient pas dans la même division. La grosse bague, la reflexion sur les petites boutiques, ce mec là faisait partie de la "haute société" de Galsden... Tu parles, sa mère coréenne devait être une prostituée de la campagne, a sucé la bonne bite et maintenant se retrouve probablement dans un fauteuil en peau de léopard à siroter je-ne-sais-quel breuvage très cher. Petit con. C'était du typique Barbi, elle passait d'une émotion à une autre en un claquement de doigts et sans réelle explication. Mais honnêtement la jeunesse dorée de Galsden l'enrageait; Ils ne foutaient rien de la journée, à part boire et baiser, et arrivaient tout de même à se retrouver dans des écoles prestigieuses avec des notes pourries. Et bien sûr, ils n'avaient pas de soucis à se faire pour l'avenir, ils pouvaient reprendre la société de papa/maman, et dépenser toute la tune de la ville dans bijoux extravagants et des bouteilles de vins aux prix d'un salaire annuel moyen d'un américain.

    Maintenant, Kim était énervée, elle n'avait pas plus envie de voir la tête de ce garçon. Mais alors vraiment pas. La belle saisit les livres des mains du jeune homme avec désinvolture et de façon particulièrement aggressive. "Merci." était sa seule réponse à son discours. Une fois les livres dans ses mains, elle fit demi-tour, le dos face au jeune homme. Non, son attitude n'était pas particulièrement  sympathique, mais elle n'en avait que foutre. Voir une personne à laquelle elle pourrait s'identifier s'avérait être tout ce qu'elle déteste, c'est assez dur. La jeune femme prend les choses très à coeur, d'ailleurs, elle ne put s'empêcher de se retourner à nouveau. "D'ailleurs c'est pas la peine de revêtir cet accent débile faire genre t'es islandais ou allemand ou je ne sais trop quel pays, t'as quand même les yeux bridés hein." Et elle conclut avec : "자랑!! 자랑!!".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Ignorance is bliss   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Ignorance is bliss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: