AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez
 

 happy girls are the prettiest (dylan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hortense Delacour

Hortense Delacour

Messages : 17

Feuille de personnage
Relationships:

happy girls are the prettiest (dylan) Empty
MessageSujet: happy girls are the prettiest (dylan)   happy girls are the prettiest (dylan) EmptyLun 21 Aoû - 2:10



( happy girls are the prettiest )

Après avoir éparpillé toutes les cochonneries des placards sur le tapis de ta chambre, tu t'affalas sur ton immense lit, attendant avec impatience l'arrivé de ton amie, Dylan. Tu n'avais aucunement l'envie de sortir ce Samedi soir, alors tu l'as invité à dormir chez toi. Et sans grande surprise, elle n'a pas refusé. Vous êtes très proches toutes les deux. Une grande complicité vous unit, tu tiens beaucoup à elle. Elle t'a toujours prise au sérieux. Elle ne s'est jamais moquée de tes propos. Une version féminine de ton frère. Toi, tu l'as toujours considéré comme "un modèle". Elle est tout ce que tu as toujours voulu être. Commençant par ses magnifique yeux clairs et sa taille de guêpe que tu envies secrètement. Tu jettes un petit coup d'oeil au tapis tapissé par tout ce dont tu t'es armée pour cette soirée entre filles. Des paquets de biscuits, des boissons gazeuses et des pots de ben and jerry's qui vont bientôt fondre si elle ne débarque pas bientôt. Une grimace s'affiche automatiquement sur ton visage.

C'est plus pour elle que tu as piqué toute cette nourriture que tu vois plus comme saleté. Tu as perdu tout ton appétit. Tes repas quotidiens sont stricts. Très stricts même. Tu avales tes fameuses pilules amincissantes quatre fois par jour au lieu de trois. Tu te dis que ça va sûrement accélérer leur effet. Ton déjeuner se résume à une salade légère, quant à ton dîner c'est soit un fruit, soit rien. Tu te prives de tout, et tu en perds petit à petit ton appétit. T'en soucies-tu ? Pas le moindre du monde! En as-tu quelque chose à foutre ? Non. Rien. Nothing, nada, niente. Tu veux juste maigrir, ta santé t'importe très très peu. Voir pas du tout. Tu n'accordes aucune attention aux nombreux effets néfastes que ces foutues pilules ont sur toi. La sonnerie qui retentit te sort de tes pensées. Tu te lèves toute enthousiaste de ton lit et tu te diriges vers la porte, dévalant à une très grande vitesse les escaliers, et faillant y manquer une marche.

"Je vais ouvrir!" Cris-tu à la femme de ménage avant d'ouvrir la porte. Cette dernière s'ouvre sur le visage rayonnant de ton amie, et ton sourire s'agrandit de plus belle. "Tu en as mis du temps toi!" T'exclames-tu avant de te jeter dans ses bras, l'assénant de bisous et lui tirant au passage ses joues. Tu es le mélange des mots "chiante et gamine", mais c'est ta façon à toi de montrer ton affection à quelqu'un. Puis, depuis le temps, Dylan s'est habituée à tes accueils légèrement farfelus. "Tu m'as manqué, j'ai l'impression qu'on s'est pas vus pendant des mois." Lui dis-tu en rigolant. Et tu n'exagères vraiment pas, vous ne vous êtes vu que la semaine dernière, et pourtant, elle t'a vraiment manqué. Elle étudie à Saint Henri, tandis que toi, tu es à Galsden Charter School. Alors vous n'avez pas la chance de vous voir souvent.

Tes parents veulent te transmettre à Saint Henri toi aussi, et ils y songent fortement. Mais, bien que ton amie y est, toi tu ne veux pas quitter ton lycée. Tu t'y es construites une réputation. Puis, Joaquin, ton petit-ami y est aussi. Et tu ne comptes pas le quitter. Bien que tu as l'impression que ça ne le dérangerait pas tant que ça. Ce qui te vexe profondément. "Viens, on monte, j'ai une petit surprise pour toi!" Lâchas-tu à Dylan en la tirant brusquement vers ta chambre. "Tadaaaaaaaaa!" Crias-tu en désignant toute la bouffe avant de te jeter toute essoufflée sur ton lit. Votre maison est très grande. Pas aussi immense que celle de Dylan, mais elle est très grande quand même, et toutes les marches que tu montes plusieurs fois chaque jour commencent à t'ennuyer. Tu te réconfortes en te disant que c'est un peu comme du sport, et que ça t'aidera avec ton régime. "Alors, on part sur potins et bavardage, puis The Note Book ensuite ?" Demandes-tu à Dylan en lui jetant un regard complice. @dylan baelor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dylan Baelor
— stories only scars can tell.
Dylan Baelor

Messages : 164

Feuille de personnage
Relationships:

happy girls are the prettiest (dylan) Empty
MessageSujet: Re: happy girls are the prettiest (dylan)   happy girls are the prettiest (dylan) EmptyMer 23 Aoû - 18:15



( happy girls are the prettiest )
https://www.youtube.com/watch?v=GnkzvAXWV-0

I want all that is not mine. I want him but we're not right. Échouée dans l'encadrement de la grande fenêtre de ta chambre qui donne sur l'avenue, enfouies dans un sommeil profond dû au surmenage que tu t’infliges à toi-même depuis quelques jours, tu es soudain tirée de ton assoupissement lorsque tu entends toquer nerveusement à sa porte. Tes yeux polaires s'ouvrent brusquement devant le cahier que tu consultais avant de t'endormir, une pile de paperasse en désordre sur tes genoux, quelques feuilles éparpillées sur le sol. D'un geste rapide, tu les rassemble toutes et les dépose proprement sur le bureau à proximité, avant de laisser ta tête basculer en arrière, observer le plafond quelques instants avec une lassitude à peine dissimulée. Un CD tourne dans ta chaîne hi-fi, appareil que tu as oublié d’éteindre. La voix voluptueuse de la chanteuse rythme le tapotement de ton doigt sur ton bureau en chêne massif. Musique rétro comme tu aimes, crépitement authentique du morceau qui donne du cachet symphonique dans ce groupe aussi doux que le monde. Jambes croisées par-dessus ta cuisse, ton pied se balance à chaque changement de tempo pour marquer la mélodie alors que tu sembles plongée dans la contemplation des passants. Tout semble lointain pour toi. Le bruit environnant, le bruit des basses qui font vibrer ton corps à mesure qu’il se couvre d’une seconde peau, la chair de poule. Tu frissonnes Dylan, tu frissonnes. La dispute avec William te perturbe toujours autant, sa déclaration te perturbe encore plus. Cette journée est une énième journée de travail pour les passants qui grouillent dans la rue. Banalité de la vie, des coups de fils qui s’enchaînent, de la paperasse qui s’entasse. Des sourires qui s’accrochent à leurs lèvres, vides de sens et d’intérêt mais qui leur vont si bien au teint. Tous pareils, tous vides, tous nuls. Mais toi, tu te distrais à écouter Daughter, bien que l’observation par l’entrebâillement de ta fenêtre accapare ton attention. Tu les fixes de ton regard glacé à t’en péter les rétines alors que tu crèves d’envie d’aller voir ailleurs. Et comme une prière exaucée, ton alarme sonne pour te rappeler que ce soir, en ce samedi, tu dois aller dormir chez Hortense. Ni une ni deux, tu t'extirpes brusquement du creux de la fenêtre et tu te redresses sur tes pieds dans l’optique de préparer ton sac pour dormir chez la rouquine. Dix minutes plus tard, tu es devant ton manoir alors le chauffeur attend dans une Berline noire afin de te déposer chez Hortense.

Tu sonnes à sa porte. Tes prunelles translucides, alourdies par les cernes creusées sous tes yeux, s'accrochent à l'horloge murale annonçant déjà dix-huit heures. D'une gestuelle nonchalante, tu te passes une main dans ta chevelure blonde puis un sourire vient illuminer ton visage à la vue du regard pétillant et de la crinière frivole de ton amie. « Désolé, je me suis endormie. » Son enthousiasme te met du baume au cœur, et tu entres sans plus attendre. Tu éclates de rire tout en secouant ta tête de droite à gauche, ta chevelure blonde bouge telle une couronne asservie à sa Reine. « Ce n’est qu’une impression, on s’est vue la semaine dernière mais tu m’as manqué aussi ! ». D’un pas tranquille, tu suis la rousse dans sa chambre en te promettant une surprise à venir. Un sourire malicieux étire tes lèvres à la vue du petit cocon girly pour passer une bonne soirée. « Programme parfait ! D’ailleurs, comme ça se passe avec ton copain ? » Tu déposes ton sac dans un coin de la chambre avant de prendre place sur le sol, assise en tailleur. Tu l’observes discrètement, soucieuse de sa relation avec le dénommé Joaquin. @hortense delacour

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
happy girls are the prettiest (dylan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Happy Birthday Claudy !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
» [MNF Shushu/Lishe] Glamour Girls ~ p.5
» happy years for the seek in the wall wwII
» Dylan Koller
» happy end of the year

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: