AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 nothing's gonna hurt you baby (nolmy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nolwenn Beauregard
la vie la mort en rose

avatar

Messages : 56

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: nothing's gonna hurt you baby (nolmy)   Ven 1 Sep - 11:56

le rouge sur ses joues, le brillant dans ses yeux
fébrile, il l'est (un peu trop)
ou alors c'est elle qui ne sent pas grand-chose
la colère, la jalousie, la rage monte et elle le sent dans l'air, comme cette chaleur moite qui les agite quand leurs jambes s'entremêlent, comme ces promesses en l'air de manque d'amour, comme sa voix qui tremble, qui s'achève sur le nom maudit, ce nom qui lui noue l'estomac, qui lui noie les poumons.
sourire chancelant, bancal.
– miles. je t'ai dit.
sous-texte : c'est rien oublie oublie c'est rien
– un gars quelconque dans mon lycée.
quelconque, pas tant que ça,
elle feint l'indifférence
elle ment comme elle respire
elle prie pour son innocence.


_________________


thank god
lust ☽ je ne demande rien mais on m'injecte la morphine je caresse les nuages de passion le fruit de mon imagination n'est pas mûr armure en pétales de rose pour protéger ma douce peau je suis un enfant de la lune qui n'est pas malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tommy Ivanhoe

avatar

Messages : 1081

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: nothing's gonna hurt you baby (nolmy)   Jeu 7 Sep - 23:55

les monstres qui nous dévorent, petits ou grands cachent souvent leurs jeux dangereux sous leurs visages angéliques, figures déformées par des tempêtes dissimulées lorsqu'elles se réveillent et dévastent des mondes entiers. celui de Nolwenn n'y réchappait pas, Tommy qu'avait-il lui ? sinon de quoi la regarder avec ses yeux accusateurs (terriblement) quand les soirées étaient trop longues pour lui, il était allumé d'un feu ravageur, d'une insanité d'ado déglingué, dégoupillé par un amour pansement qui le soulageait des peines incandescentes - pas plus profondes plaies que les égratignures aux genoux des gamins - bulles de savons percées le soir dans un bain salvateur.
en réalité elle était pas tirée d'affaire, les yeux tirés par une fatigue étrange qu'elle ne devait pas à l'amour ou à leurs corps liés.
et merde.
silence.
d'ici une semaine plus personne en parlera.
ouais c'est ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nothing's gonna hurt you baby (nolmy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: