AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 skinny love. (gigi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ruben Bernstein

avatar

Messages : 85

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: skinny love. (gigi)   Sam 19 Aoû - 2:23

L'été a beau être sur le point de se terminer, t'as pas eu réellement l'occasion d'en profiter tant que ça. Entre les différentes réunions auxquelles ton père te demande de participer parce qu'il les juge "importantes" pour le futur de l'entreprise familiale, les cours d'été que ta mère t'oblige à prendre pour que tu ne perdes pas le rythme scolaire et tenter de garder ta vie sociale et amoureuse intacte, trouver du temps pour toi-même s'avère être une tâche plus difficile que prévue. En plus de ça, on peut aussi ajouter cacher l'une de tes erreurs pour que Penny ne soit jamais au courant que c'est arrivé. Parce qu'une connerie, t'en as fait une et pas des moindres. Embrasser la sœur jumelle de ta petite-amie, c'est pas un acte dont tu es fier, pas du tout même. Le pire dans toute cette histoire, c'est que Gigi, t'avais envie de l'embrasser ce soir-là. La seule solution que t'as trouvée pour faire face à cette situation, c'est justement de ne pas faire face à la situation. Tu l'évites. Comme la peste, même. T'as pas envie, mais c'est pas comme si t'avais tellement le choix. T'es juste perdu. Alors quand Penny t'a demandé de passer chez elle dans la journée, t'as fait une mini-prière pour que Gigi ne soit pas là. Sauf que, manque de chance, quand t'as sonné à la porte, c'est pas ta petite-amie qui a ouvert la porte, mais sa sœur. Pile la personne que tu veux éviter. « Penny n'est pas là ? » T'oses enfin après quelques secondes où aucun mot n'ose sortir de ta bouche. T'espères sincèrement que la concernée ne t'avait pas oublié et était sortie pour aller on ne sait où. Malheureusement, ce ne serait pas la première fois, mais cette fois, rien que cette fois, il fallait absolument qu'elle soit là.


Dernière édition par Ruben Bernstein le Dim 20 Aoû - 15:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi Rivers

avatar

Messages : 177

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Sam 19 Aoû - 2:48

Putain de silence qui fait trop mal. Bien trop mal. Et dans ta tête, c’est le chaos, un paysage désertique bombardé de questions. Des pensées pour combler le néant que Ruben a laissé entre vous depuis cette fameuse soirée. Et tu te repasses la scène en boucle : Ce placard trop étroit, ton cœur qui s’emballe en cadence avec ton souffle, ses lèvres qui brûlent de passion les tiennes. Un souvenir qui s’effrite au contact rude et écorché d’un silence assassin qui te pousse à te remettre en question. Et pourtant, tu le sais, que cette situation est compliquée et que tu t’embarques sur un terrain glissant qui te mènera sans doute à ta perte. Mais il y a les battements de ton cœur égoïste qui étouffent la voix de ta raison qui tente, en vain, de te rappeler à l’ordre. Les secondes passent mais te paraissent des jours. Et tu te laisses sombrer dans les méandres de ton esprit déchiré entre ta sœur ennemie et ton amour mort-né. Mais ça sonne à la porte et ça te tire de ta torture psychique. Un peu de distraction pour tromper ta détresse, mais le sort se joue drôlement de toi. Tu tombes des nues, pas prête à céder le seul cocon que tu as pour entrer en terrain miné. T’as le palpitant au bord des lèvres et tu sais que tu risques de bégayer, trop bouleversée par la vue de cet homme qui a préféré t’ignorer. Mais tu n’en peux plus du silence, des non-dits, de ces choses qui te pèsent lourdement. Et il y a ta voix nonchalante qui profane tes lèvres tordues par l’amertume. – Non. Elle est sortie s’acheter la nouvelle palette urban decay, tu roules des yeux, agacée par la vanité d’une jumelle qui te vole la vedette, mais que tu aimes quand même, par principe. Assez pour embrasser celui qu’elle rêve d’épouser. Tu te heurtes à nouveau à ce silence glacial alors que vos regards s’affrontent. Tu tentes de comprendre ce que vos lèvres peinent à exprimer, ce que vos cœurs refusent d’avouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Bernstein

avatar

Messages : 85

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Dim 20 Aoû - 17:36

Tu la regardes et les souvenirs de cette fameuse soirée reviennent en vague dans ton esprit. Pendant un instant, tout ce à quoi tu peux penser, ce sont les quelques secondes pendant lesquelles ses lèvres contre les tiennes, où le temps d'un moment, t'as oublié le monde extérieur... y compris ta petite-amie. Rien qu'en pensant à Penny, ce qu'elle pourrait ressentir si elle apprend un jour ton acte inconscient, ça te sort de ta rêverie. « Ah. » tu souffles enfin après un nouveau silence. Avec la seule personne de cette maison que tu voulais voir absente, ta présence est inutile, problématique même, si on connait les raisons de ce nouveau silence ; la gêne, la réalisation que tu ne devrais pas voir Gigi et encore moins lui parler. T'aimerais rester, faire en sorte que tout redevienne comme avant, mais c'est impossible. Pas de retour en arrière possible cette fois, seulement les regrets qui te collent à la peau et les pensées qui restent encore et toujours concentrées sur cette seule soirée. « Elle est partie il y a longtemps ? » Une manière de demander si tu peux juste rentrer chez toi et reporter le rendez-vous à plus tard, en réalité. Autant tu souhaiterais entrer dans cette maison, autant tu te dis que tu ne mérites plus une place chez les Rivers. Embrasser l'une des filles alors que tu es en couple avec l'autre, ce n'est pas correct. Pas du tout même, tu le sais et t'en payes les conséquences. Et malheureusement, t'as embarqué Gigi sur cette pente glissante et la chute va être dure pour elle comme pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi Rivers

avatar

Messages : 177

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Lun 21 Aoû - 1:50

T’es mal à l’aise et ça te démange, le regard qui fuit, qui ne soutient pas le sien, qui n’assume pas – parce qu’il n’est pas là pour toi. Sans Penny, il ne serait jamais venu frapper à ta porte et tu n’aurais peut-être pas eu l’occasion de lui reparler. Et même quand elle n’est pas là, elle demeure le centre de l'attention, le centre de son monde. Et ça te torpille au creux du ventre, de savoir que ce baiser (dont vous ne parlez pas) n’a rien changé et qu’il n’a d’yeux que pour celle dont tu jalouses la place – la chair de ta chair, le sang de ton sang. T’es une mauvaise personne, Georgia. En tout cas, c’est comme cela que tu le ressens, car tu ne regrettes même pas ces images qui te trottent inlassablement en tête. Ses lèvres qui épousent les tiennes, vos langues qui se caressent. Ton premier vrai baiser. Le premier qui compte, en tout cas. Celui qui peut te faire tout perdre, même si Ruben, tu l’as déjà perdu, sans même l’avoir jamais eu. T’es malheureuse et en colère, de le voir s’inquiéter du retour de ta jumelle, alors que toi, tu ne penses qu’à lui – qu’à cette soirée. Lui, il agit comme si de rien n’était, comme s’il ne s’était rien passé. T’en viens à douter de ta propre réalité, à te dire que ce baiser n’était que le fruit de ton imagination bien trop fleurissante. Mais tu te souviens des frissons qui ont parcouru ton corps et de ses mains sur ta peau. Les papillons dans le ventre, tu n’as pas pu les inventer. – Oui, c’est simple et efficace. Tu n’arrives pas à faire semblant, le visage fermé, le regard glacial. Tu ne veux pas lui montrer que t’en as quelque chose à faire, mais c’est plus fort que toi. T’es rancunière. – Tu peux l’attendre dans le salon, si tu veux, t’en penses pas un mot, t’as juste envie qu’il s’en aille, qu’il disparaisse et avec lui, ta peine. Mais ta mère t’a bien élevé et tu lui proposes par politesse, même si le cœur n’y est pas – malade. En mal d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Bernstein

avatar

Messages : 85

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Lun 21 Aoû - 3:34

Ce silence est gênant, oppressant. Les non-dits t'étouffent. L'air a des difficultés à accéder à tes poumons et les mots peinent à sortir de ta bouche. T'es là, en face d'elle, et t'oses la questionner sur sa sœur alors que c'est la première fois depuis votre baiser que t'engages une conversation avec elle. Tu comprends qu'elle soit en colère. Parce que ça crève les yeux qu'elle t'en veut. Elle a raison de t'en vouloir. Tu l'embrasses, tu prends la fuite et tu l'évites pour ensuite débarquer seulement pour voir sa sœur. De ton côté, t'es confus. Penelope, Georgia. Georgia, Penelope. Toutes deux bien différentes, et pourtant t'es perdu entre ton couple avec l'une et ton baiser avec l'autre. Tu devrais pas. Penny, tu l'aimes, c'est pour ça que t'es avec elle, et pas avec une autre. C'est pour elle que t'es à cette porte, attendant son retour avec impatience. Pourtant, Gigi, elle est là et rien que sa présence te fait ressentir des choses que t'as du mal à comprendre au niveau du palpitant. C'est inexplicable cet effet qu'elle a sur toi. Ça ne devrait pas être comme ça. C'est mal à quel point elle peut te faire sentir bien. Bien, mais pas en paix. Parce qu'au plus profond de toi, ta conscience est en train de t'hurler dessus, de t'ordonner d'arrêter de penser à elle de cette manière et tu sais parfaitement que tu devrais, mais peut-on réellement contrôler ça ? Si c'était le cas, tu le ferais. Si t'avais le contrôle des événements, rien de tout ça ne serait arrivé. Cette amitié n'aurait pas été ruinée, ton couple ne serait pas en danger à cause de ce que tu as fait. « Je veux bien. » T'as hésité à accepter cette invitation et dès que les mots sortent de ta bouche, tu les regrette. Pourtant, tu entres tout de même. À l'intérieur, c'est le silence complet. Pire que celui entre elle et toi. T'oublies toujours que sa mère est souvent absente. Penny est toujours celle qui amène un peu d'animation dans la maison. T'oses même pas t'asseoir sur le canapé du salon, t'oses rien faire à part lâcher un soupir avant de te tourner vers Gigi et de lui lancer un petit sourire un peu forcé. Comme si un sourire allait soulager les maux. « Donc... » tu commences, sans trouver une fin à ta phrase. T'as envie de lancer une conversation, t'en as besoin, mais que raconter quand tu vois son regard glacial sur toi ? Que raconter quand la dernière conversation que vous avez eu remonte à la soirée de votre baiser ? « Tu passes de bonnes vacances ? » Dès que les mots quittent ta bouche, t'as envie de t'en mettre une. Il y a tellement que choses que t'aurais pu lui demander et en sortant ça, t'as l'impression de l'insulter. Elle mérite mieux que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi Rivers

avatar

Messages : 177

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Mar 22 Aoû - 0:17

Tu lui proposes d’attendre dans le salon, mais à la seconde même où ces mots franchissent tes lèvres, tu les regrettes déjà, désespérée à l’idée de le savoir chez toi, désireux de retrouver celle qu’il aime – celle qui n’est pas toi. Tu n’es pas Penny et tu ne le seras jamais. Cette idée te frappe en plein cœur et t’es comme sonnée par la foudre. Tu te sens en terrain miné, déchirée entre la peine de ne pas être assez bien et la colère de le voir agir comme s’il ne s’était rien passé. T’aimerais disparaitre, six pieds sous terre, plutôt que d’être prisonnière de ce silence gênant qui te pèse violemment sur les épaules. Tu rêves de l’abandonner pour retrouver le confort de ta chambre – le seul endroit au monde où tu te sens pleinement en sécurité. Il y a ton cœur qui s’affole dans ta poitrine de le savoir si près de toi, mais tellement loin. T’as l’impression d’être en compagnie d’un inconnu – de ceux qui ne t’inspirent pas et que tu souhaites fuir à grandes enjambées. T’es comme un animal blessé qui peine à refaire confiance en un maitre abusif. Alors tu montres les crocs, pour protéger le peu de stabilité mental qu’il te reste au risque de vriller complètement, parce qu’il te fait cet effet Ruben – il te fait perdre tous tes moyens. T’as les genoux qui manquent de flancher quand il te frôle pour se frayer un chemin jusque dans ton salon. Et tu t’en veux, terriblement, d’être si faible. Un seul mot de sa part réussirait à tout balayer, à tout effacer. Et tu te détestes d’être devenue comme ces filles que tu méprisais tant. L’esclave d’un cœur en mal d’amour, en mal de lui. Tu traines des pieds en le suivant, levant les yeux au ciel pour retenir ce soupir qui te démange. Donc. T’es pendue à ses lèvres et chaque fibre de ton corps espère un geste de sa part, qu’il fasse un pas vers toi. Mais il en fait trois en arrière. Et les images de ce baiser t’apparaissent comme un lointain souvenir qui s’évanouie peu à peu dans les méandres de ta mémoire. Tu demeures silencieuse, incapable de répondre à sa question. T’es aveuglée par la colère de ce volcan qui jaillit dans tes entrailles et soudain, t’es prise par l’envie de gifler ce visage que tu adores pourtant admirer. – Ça t’intéresses, maintenant ? Que tu craches, le visage déformé par l’amertume. Le venin qui rappelle qu’il ne t’a pas donné de nouvelles depuis longtemps. Trop longtemps. Tu n’avais pas forcément envie de lancer les hostilités, mais t’es comme ça Gigi, tu n’arrives pas à faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Bernstein

avatar

Messages : 85

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Mer 23 Aoû - 23:45

Qu'est-ce que tu fais encore là ? Quand elle t'a dit que Penny était absente, c'était l'occasion parfaite pour fuir et ne jamais regarder en arrière. Alors pourquoi est-ce que t'es planté là, dans son salon à la regarder en tentant de faire comme si cette situation était normale, comme s'il ne s'était rien passé entre vous deux ? Pourquoi est-ce que t'oses la questionner sur ses vacances alors t'as été celui qui a tout fait pour éviter sa simple présence ? T'es qu'un con, Ruben. Tu la mérites pas, et tu mérites encore moins Penny. Elles sont trop bien pour toi, trop bien pour n'importe qui et ça te rend malade de penser que tu les as traitées comme si elles ne valaient pas le coup. Mais ce n'est pas le cas. Le problème, c'est que tu ne sais pas pour qui tu veux te battre. Penny, celle qui fait que ton cœur s'emballe et qui te fait sourire sans en avoir l'intention ou Gigi, la fille qui te fait perdre tes mots et ton souffle, qui rend tes mains moites rien qu'en se tenant devant toi ? T'es incapable de choisir. Un vrai combat intérieur a lieu et aucune des deux n'en a la moindre idée. C'est sûrement pour ça qu'elle t'en veut ; elle doit penser que tu t'en fous d'elle, que dans ta tête c'est seulement Penny, Penny, Penny. Elle ignore à quel point elle a tort, à quel point elle te fait tourner la tête. « Oui. » Tu restes calme. Le son de ta voix est tellement bas que t'es même pas sûr qu'elle t'ait entendu. Elle a mal, tu le sais, tu le sens. T'es pas la victime dans cette histoire. T'es le bourreau, celui qui arrache les cœurs sans avertissement, sans pitié et qui le pense aux remords qu'une fois la tâche accomplie. Pourtant, il y a cette part de toi, cette infime part qui a envie de tout déballer, de lui avouer que depuis cette soirée, depuis ce baiser, t'es bien trop confus, que t'as aucune idée de ce que tu devrais faire et surtout, que t'as pas envie de faire souffrir ni elle, ni Penny. Penny, ta petite-amie. Penny, sa sœur. Tu fais un pas en avant pour te rapprocher d'elle, ouvres la bouche pour parler, puis la referme et retourne à ta place initiale. « Je suis désolé. » Encore des excuses, les mêmes que ce soir-là. T'es un lâche. Tu la mérites pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gigi Rivers

avatar

Messages : 177

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   Ven 25 Aoû - 2:33

T’as terriblement mal, Gigi, de le savoir là, la bouche en cœur, à attendre de pied ferme ta jumelle dont il est amoureux. Et tu te sens complètement idiote d’espérer quoi que ce soit venant de sa part, mais tu n’arrives pas à lâcher l’affaire. T’as besoin de t’expliquer avec lui pour tourner la page – pour comprendre. Pourquoi ce baiser, pourquoi ce silence, pourquoi elle - et pas toi. T’as envie (et besoin) qu’il crache le morceau une bonne fois pour toute, mais il y a un million de pensées qui te traversent l’esprit et qui t’empêchent d’y voir clair. Alors tu te braques, instinctivement, pour te protéger et pour lui faire comprendre que tu n’as pas envie d’agir comme si de rien n’était. Mais quand il s’approche pour réduire la distance entre vous, t’en as le souffle coupé, les yeux écarquillés. T’as tellement envie que tes sentiments soient réciproques que ça te flingue de l’intérieur, à chacun de ses faits et gestes. Ruben, c’est le poison et la cure de tes maux. Et t’en redemandes, comme une droguée en manque de came. Mais ses paroles te ramènent à la soirée où vous avez dérapés. Et il réveille des plaies qui peinent à cicatriser, t’as le cœur au bord des lèvres. – Désolé de quoi ? De m’avoir embrassé ? De m’avoir laissé ? De m’avoir ignoré ? Ou d’être tombé sur moi aujourd’hui ? Tu te retiens de toutes tes forces pour ne pas trembler parce que pour la première fois de ta vie, tu tiens tête à un garçon qui te plait beaucoup. T’oses la ramener, sans crainte qu’il prenne ses jambes à son cou, car tu sais déjà qu’il te glisse entre les doigts. T’as plus peur Gigi, même si tu sais que t’en souffriras. T’as plus peur, mais t’as quand même terriblement envie de vomir tant c’est les montagnes russes dans ta tête, ton cœur, partout, tout le temps. T’es comme possédée par cette haine qui te pousse à réduire au néant cette distance physique que tu détestes, à défaut de pouvoir retrouver votre complicité. – Tu t’attendais à quoi en venant sérieusement ? Je vis ici. C’est ma jumelle, tu grimaces un peu, le mot semble sonner faux, tu me verras souvent, quoi qu’il arrive, même quand tu t’obstines à m’éviter au lycée, que tu conclus, déchirée entre toutes ces émotions trop grandes pour la gamine de dix-sept ans que tu es. Tu affrontes son regard, comme si tu cherchais à le comprendre à travers ses grands yeux marrons. – Si c’est parce que tu n’assumais pas, t’avais qu’à me le dire plutôt que de me ghost.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: skinny love. (gigi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
skinny love. (gigi)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'une tribut innoffensive.
» • Birdy
» Premier love....
» Love me tender
» [O'Faolain, Nuala] Best Love Rosie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: