AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 just like the good old days, remember? (Sophie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maddie Higginson

avatar

Messages : 163

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: just like the good old days, remember? (Sophie)   Jeu 17 Aoû - 21:39


wish we could turn back time

C’était la fin de l’été. Adieu les vacances à Sao Paulo que Maddie avaient passé à nager, à traîner dans les rues de sa ville natale et bonjour le retour à la vie normale avec les problèmes en cours, son groupe de potes qui la prenaient franchement pour une bouche-trou… Au fond, si elle le pouvait, Maddie resterait au Brésil plus longtemps, peut-être même jusqu’à la fin de sa vie. Mais elle a des obligations, des devoirs à remplir à Galsden. Ses parents travaillent ici, ils ont toute leur famille et leur vie ici. Alors déménager est pour le moment non envisageable mais peut-être que d’ici quelques années… qui sait ? Maddie avait passé une bonne semaine en Californie, elle était un peu sortie avec son groupe de ‘potes’ puis elle avait fait la découverte de cette fameuse lettre, de cette liste effroyable qui contenait étrangement le nom de tous ses amis, sans exception. Elle l’a dérobée, elle se demande si elle a pris la bonne décision, elle ne sait pas si elle devrait dénoncer chaque personne citée sur le bout de papier ou si elle devrait garder ça pour elle. Elle se pose des questions, trop de questions. Alors elle a décidé d’inviter son ancienne meilleure-amie Sophie. Elle l’aime beaucoup Maddie, c’était une fille pour laquelle elle aurait été prête à faire tout un tas de choses mais aujourd’hui, plus autant. Elle lui en veut, mais elle ne peut s’empêcher de vouloir lui parler, l’avoir à ses côtés elle et tous ses potes. Alors elle fait tout ce qu’elle peut pour s’intégrer à leur petit groupe de potes, parfois tout va bien, d’autres fois elle a l’impression de ne pas y être à sa place.

Elle a appelé Sophie, lui a proposé d’aller passer l’après-midi au centre-commercial dans l’intention d’y faire du shopping, d’acheter plein de fringues qui coutent la peau du cul et qu’elle porterait une fois avant de s’en lasser. Elle s’est préparée, a simplement enfilé un t-shirt et un leggings puis elle a descendu les escaliers de la demeure familiale pour aller retrouver Sophie qui l’attendait à l’arrière d’une super belle voiture... comment étaler son argent aux yeux de tous de façon intelligente. « Hey, ça va ? » Elle fermait la portière du véhicule puis venait se glisser sur la banquette arrière pour venir faire la bise à son amie, elle voulait se changer un peu les idées, oublier cette liste le temps d’un après-midi et inviter Sophie n’était sûrement pas le meilleur moyen. « Ma mère m’a donné sa carte bleue, j’sens qu’elle va chauffer ! » Elle l’a sortie de sa poche avant de se mettre à gigoter comme une débile, toute excitée à l’idée de rentrer chez elle avec tout un tas de nouvelles fringues.

made by roller coaster

_________________
LOVE
FUCKIN' CRAZY. ▬ She's a Killer Queen, gunpowder, gelatine, dynamite with a laser beam and guaranteed to blow your mind! Anytime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Rockefeller

avatar

Messages : 124

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: just like the good old days, remember? (Sophie)   Jeu 17 Aoû - 23:25


wish we could turn back time

Elle observe attentivement Maddie, assise sur la banquette voisine, l’air aussi excité qu’un enfant le matin de Noël. Elle voudrait partager son euphorie, son insouciance presque contagieuse, qui ne la pousse qu’à l’envier un peu plus. Pourquoi est-ce qu’elle a le droit de sourire, d’étaler son bonheur sous le nez de Sophie, au juste ? Pour peu, elle le lui interdirait presque et ironiquement, elle serait prête à parier son héritage que Maddie s’y plierait, comme elle l’a toujours fait depuis le jardin d’enfants. C’est pourtant son sourire le plus chaleureux qu’elle arbore en hochant positivement la tête. « Ca va et toi ? Comment étaient tes vacances ? » Elle marque une pause, fouille au fond de sa mémoire pour se souvenir d’une quelconque conversation avant qu’elle ne parte, d’une quelconque localisation en légende d’une photo instagram. « C’était comment Sao Paulo ? » Nouvelle pause. Sophie se redresse, lui lance un regard du coin de l’œil. « On pourrait y aller à deux, une fois ? Et en contrepartie tu viendras avec ma famille à Capri, ça te tente ? » Ca lui échappe un peu trop vite, elle ne réfléchit pas plus que ça à ses dires. Tout le monde est déjà venu dans la grande villa qu’ils possèdent à Capri, ainsi que celle de St Barth ou dans l’appartement de sa grand-mère paternelle à Londres. Peu importe, Maddie n’est pas déplaisante – il suffit juste que Sophie soit de bonne humeur pour la supporter. C’est injuste et ce n’est sans doute rien de plus qu’un caprice extravagant : elle devrait savoir, à seize ans, qu’on ne modèle pas les personnes à son image, qu’on ne joue pas avec eux comme avec des poupées – une fois qu’on s’en lasse, on ne les repose pas dans un coin de la pièce durant un certain temps. Maddie est une humaine, pas la nouvelle Barbie en vogue.

« Génial », rétorque-t-elle en lui adressant un nouveau sourire. Ses deux mamans lui ont filé leur carte bleue : g-é-n-i-a-l. Ca lui fait mal d’y penser : elle a deux mères, Sophie n’en a plus du tout. Comment ne pas ressentir cette amertume ? Quel genre d’ironie était-ce ? C’était douloureux, en tout cas. Dans ses mains, son portable vibre pour la troisième fois, chassant soudainement ses pensées. Après y avoir jeté un rapide coup d’œil, pour s’apercevoir qu’il s’agit de Jake et de sa paranoïa de plus en plus imposante ces derniers temps, elle se racle la gorge. « Maddie ? » Elle attend de capter son attention, se sentant soudainement nerveuse. Elle ne sait pas trop pourquoi elle a accepté de venir, alors que ces derniers temps, elle est si irritable que s’en devient extrêmement désagréable pour son entourage. « Tu te souviens de cette liste ? Je veux dire… Ce que Benjamin gardait dans son casier. » Elle marque une pause et se pince les lèvres. Elle n’est pas toujours la plus agréable avec Maddie, mais s’il y a bien une personne en qui elle a confiance, c’est elle, aussi étrange que cela paraisse. Leur relation entière est étrange, de toute façon. « Je t’ai dit qu’elle avait disparu, pas vrai ? » Parce qu’avec tout ce chamboulement, elle ne savait plus trop. Son téléphone vibre à nouveau – elle a juste envie d’étrangler Jake pour le faire taire une bonne fois pour toute. « Est-ce que ça te dérange si on en parle ? Coco évite le sujet, Jake est tellement parano qu’il ne m’écoute pas… » Elle relève le regard dans sa direction et lui lance un regard légèrement perdu.

made by roller coaster

_________________

It's gonna be alright
You're a rich girl, and you've gone too far, cause you know it don't matter anyway, you can rely on the old man's money. It's a bitch girl but it's gone too far, cause you know it don't matter anyway. Say money but it won't get you too far. ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maddie Higginson

avatar

Messages : 163

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: just like the good old days, remember? (Sophie)   Ven 18 Aoû - 16:40


wish we could turn back time

Elle en avait de la chance, Sophie. Elle avait un chauffeur et elle avait sûrement des boniches chez elle pour faire tout ce qu’elle ne voulait pas faire. Nettoyer la maison, faire la vaisselle, plier le linge et s’occuper du jardin… Mais Maddie ne l’enviait pas pour autant. Après tout, ses parents avaient aussi pas mal d’argent et s’ils voulaient se mettre à embaucher quarante personnes pour que la maison soit la plus propre possible et que leur quotidien soit tranquille, ils pouvaient le faire. Mais à quoi bon vivre si c’est pour ne rien faire et être toujours servi sur ses fesses ? Maddie n’a pas de femme de ménage ni de chauffeur privé et tant mieux, ça l’amuse de souvent se comparer secrètement à Sophie et de se rendre compte des nombreuses différences que ça peut causer. « C’était super. C’était un peu le bordel avec les festivals et tout ça, mais sinon c’était génial. T’imagines pas à quel point j’étais dégoûtée de rentrer, ça me manque déjà. » Au moins, elle y retournerait l’année suivante comme à chaque vacances d’été… peut-être avec Sophie. « Ouais, ça pourrait être sympa. J’aurais un tas de trucs à te montrer là-bas, et t’imagines pas à quel point les mecs là-bas sont… » Elle lance un clin d’œil à son amie alors qu’elle attache sa ceinture, des vacances avec Sophie ne se refuseraient pas. Maddie savait qu’elles auraient beaucoup de temps à passer ensemble si tout le groupe ne déciderait pas de se joindre à elles.

Elle a rangé son précieux, la carte bleue de sa mère dans sa poche avant de sortir son téléphone et d’y connecter ses écouteurs, en calant un des deux dans son oreille droite comme elle avait l’habitude de le faire. Vivre sans écouter de la musique, ce serait impossible pour Maddie qui passe le plus clair de son temps avec des écouteurs dans les oreilles. Elle laissait glisser son doigt sur l’écran tactile de son téléphone, sur le point de lancer l’une de ses chansons favorites lorsqu’elle entendit Sophie appeler son nom. Elle voulait son attention, et à son ton, c’était pour quelque chose de sérieux. « Mhm ? » Elle s’est empressée de retirer son écouteur et de poser son téléphone sur ses genoux, tournée vers la brune.

Puis le fameux sujet qu’elle redoutait tant venait déjà sur la table. « Ouais… Benjamin m’en a parlé par SMS aussi… » Cette liste qu’elle avait dérobée dans le casier de son ami par curiosité mais qui avait déclenché un bordel monstre dans leur groupe de potes. La liste, elle savait où elle était, rangée dans l’un des tiroirs de sa table de nuit. Mais forcément, elle se devait de faire celle qui n’en savait rien devant ses potes.  « ‘Faut pas stresser… Peut-être qu’il l’a paumée et qu’elle est en train de traîner dans les égouts, qu’elle est même plus lisible. C'est un mec et même si c'est débile, il pense avec sa bite. Il dit qu'il l'avait mise dans son casier mais j'suis sûre qu'elle doit traîner autre part. » elle disait d’un ton ferme mais qui se voulait rassurant, calme. Elle ne voulait pas infliger tout ce stress, cette tension qu’elle avait imposée sans le vouloir. Ils ne le méritaient pas, pas à ses yeux. « J’arrive même pas à croire que ce soit les mecs qui stressent le plus. Pourquoi est-ce que c’est lui qui l’a gardé cette liste, même ? Faut être con pour garder ça dans son casier, si il dit pas de conneries. N’importe qui aurait pu l’ouvrir et décider de la prendre. Que ce soit le principal, le concierge ou des élèves, n’importe qui Sophie. T’aurais dû la prendre. »
made by roller coaster

_________________
LOVE
FUCKIN' CRAZY. ▬ She's a Killer Queen, gunpowder, gelatine, dynamite with a laser beam and guaranteed to blow your mind! Anytime.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: just like the good old days, remember? (Sophie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
just like the good old days, remember? (Sophie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: