AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 (r/arlequin) Because to night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (r/arlequin) Because to night    Mar 15 Aoû - 18:53

Elle avançait sur d'elle, les cheveux tombant et se levant au rythmes de ses pas. un sourire figé sur le visage. Ce soir elle allait le revoir, le sentir contre elle. Sentir son souffle contre son cou. Voir ses pupilles se dilater au contact de sa peau. Elle est belle dans cette rouge, s'arrêtant au dessus des genoux, venant de la boutique de luxe au coin de la rue, elle est belle sur ses talons piqués à sa meilleure amie. Mais elle est encore plus belle en pensant à lui. Elle rentra facilement dans le lycée, elle l'avait déjà fait en fin d'année pour embêter le directeur. Attrapant son portable, elle envoya une photo d'elle dans le lycée à Jack, avec un petit smiley. Elle avança relativement vite et rentra dans la première salle sur sa gauche." j'espère que tu as rien ce soir! rejoins moi rapidement au lycée"Le tout accompagné d'une photo assez suggestive de son corps. Elle remit correctement ses cheveux, une touche de rouge à lèvres et s'asseyas sur la table face à l'entrée. Cette soirée était sous le signe du jeu. Elle était au fond d'elle pressée de le voir, même si cette situation lui pesait beaucoup. Elle entendit la porte d'entrée grincer, elle oublia ses mauvaises pensée et le sourire qu'elle avait à l'entrée du lycée se plaqua de nouveau sur ses lèvres beaucoup trop rouges pour son âge  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (r/arlequin) Because to night    Mer 16 Aoû - 1:26

Encore un peu plus, juste un tout petit peu, et il aurait presque pu encore sentir le gros sel de mer séché par le vent dans ses mèches de cheveux argentées en bordel. Malheureusement, alors qu’il déposait ses valises dans le hall d’entrée de ce manoir américain dix fois trop grand pour un homme célibataire tel que lui – la résidence aurait été même inadaptée pour une famille nombreuse, si ce n’était dire –, il se résigna à l’idée qu’il était bien lavé de toutes agréables spécificités maritimes liées aux vacances avec une aisance particulière. Mais qui était-il pour juger ? Il avait beau avoir voyagé dans le monde entier pendant de longues années, vivant presque d’amour et d’eau fraiche – bien que cela soit réellement plus une expression métaphorique qu’autre chose –, lui aussi, la plage de sable blanc et le soleil qui se couchait sur la ligne de l’horizon de l’océan sans fin, cela lui rappelait irrémédiablement l’été. Ce n’était pas qu’il n’aimait pas Galsden – sinon il ne se serait pas installé, de manière provisoire ou non, dans cette ville –, cependant il fallait croire qu’il rentrait contre toute attente dans un moule assez commun, et qu’il rejoignait la majorité du peuple qui détestait quitter ce rêve paradisiaque toutefois éphémère. Puis, il était dur pour Arlequin de se dire qu’il était effectivement à présent sédentaire.
Quoique la petite ville de Californie lui apportait son lot d’aventures, dont il avait besoin pour ne pas mourir d’ennui.

Il n’avait rien déballé encore. Il s’était endormi dans l’un des grands fauteuils de son spacieux salon, qui aurait très bien pu être une salle de danse vu sa superficie, et il avait donné de bonnes semaines de congé à son homme à tout faire – qu’il considérait presque plus comme un ami –, pour que lui aussi profite des chauds rayons de soleil qui devaient représenter pour tous les vacances estivales. Après tout, il l’avait engagé pour rester dans l’esprit de la dynastie Wolf, alors qu’en réalité il n’en voyait pas l’utilité. Une excuse en plus pour une autre paresse de sa part, lorsque l’envie lui prenait.
Bref. Il venait tout juste d’arriver de ses vacances, et avait juste eu le temps de balancer ses chaussures quelque part, avant de s’écrouler dans un de ces fauteuils bien confortables toutefois probablement beaucoup trop chers pour le commun des mortels. Il fut réveillé par la sonnerie de son téléphone qui lui indiqua qu’il venait de recevoir un sms. S’extirpant langoureusement de son sommeil, il jeta un coup d’œil à la notification qui illuminait son écran, lisant immédiatement le nom du destinataire. Ou plutôt de la destinataire. Il prit le temps de s’étirer avant d’attraper son portable de sa large main. Il sourit, alors qu’il découvrait le message envoyé.
Secouant la tête d’un air amusé, son soupir ressembla plus à un gloussement qu’à un réel souffle agacé. Évident, il était flatté et son cœur s’était mis à s’emballer. Il s’était mis à s’emballer non seulement lorsqu’il avait su que c’était Izia qui avait pensé à lui, mais encore plus lorsqu’il avait lu son texto, spécialement lorsqu’il avait vu sa photo qui ne laissait pas tant de place à une imagination non déplacée.
Peut-être qu’il aurait dû être outré de l’attitude de la jeune fille qui était mineure et son étudiante. Peut-être, au pire, il aurait dû ignorer son texto. Malheureusement, et bien évidemment, il ne put se résigner à un tel comportement.
Il ne pensa pas à deux fois avant de se lever, changer rapidement de t-shirt au passage parce que celui qu’il portait devait sentir la transpiration du voyage et de sa sieste qui avait duré quelques heures, d’attraper ses clefs, et son paquet de cigarette.

– J’arrive.

Le tabac qui s’infiltrait dans ses poumons, pour les rendre encore un peu plus noir qu’ils ne l’étaient déjà, était grandement apprécié. Peut-être qu’il n’était plus au bord de la plage, les pieds dans l’eau, d’un pays dépaysant et non touristique, cependant, il ne pouvait pas nier que Galsden était néanmoins très agréable, et n’avait presque rien à envier des autres villes.
Arrivé devant le portail du lycée, qui semblait avoir perdu une part de son âme alors qu’il était déserté de tout étudiant, il jeta sa cigarette par terre, prenant le temps de l’écraser, avant de passer le grillage le plus naturellement du monde. Lui, contrairement à la jolie blonde, il n’avait pas besoin de rentrer illégalement.
Se dirigeant toujours de sa même manière nonchalante vers la salle de classe dans laquelle, il savait, l’attendait Izia, il poussa enfin la porte qui grinça, annonçant non discrètement son arrivée, et le sourire d’Arlequin vint réfléchir celui de la jeune fille, lorsqu’il la vit. « Tu sais, tu ne devrais pas être au lycée, en ce mois d’août. » Bien sûr qu’elle n’avait pas le droit et qu’elle le savait, mais c’était tellement un délit mineur par rapport à ce qu’il faisait, ensemble, depuis des mois. Et son sourire lumineux ne trompait personne sur le fait qu’il la taquinait, et qu’il était lui aussi heureux de la retrouver après ces semaines.
Et sans plus attendre, il traversa la pièce à grandes jambes, et vint prendre possession de ses lèvres. Goût qui lui avait manqué. Après quelques secondes, il vint briser le baiser, passant la langue sur ses propres lèvres, pouvant sentir le rouge à lèvres d’Izia. « Hmm. Tu t’es faite belle pour moi ? » Il lui envoya un clin d’œil, toujours farceur, cependant il ne put empêcher ses yeux de s’égarer sur son joli corps, merveilleusement vêtu par cette belle robe rouge et ses talons qui la mettaient en valeur, il devait l’avouer. Drôle de contraste avec son simple t-shirt et son jean, qui n’était à l’évidence pas son plus beau. « T’en rates pas une, hein. J’rentre à peine de vacances, et tu m’envoies un message. »
Revenir en haut Aller en bas
 
(r/arlequin) Because to night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10/08/2009 - Clermont Ferrand - Cosplay à la "TOKYO NIGHT"
» [ANIME] Senkou no Night Raid
» Night of Champs III
» HEROES OF THE DC UNIVERSE: BLACKEST NIGHT: RED LANTERN ATROCITUS
» Photos old vw crew night party 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: