AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 one lamb should be blind to follow the wolf

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: one lamb should be blind to follow the wolf   Mar 15 Aoû - 12:45

one lamb should be blind to follow the wolf
Ça fait quelques minutes qu'il est là, à trois mètres de la vitrine de ce café de bord de plage, son scooter parqué pas loin, son casque rouge se balançant lassement entre ses doigts. Il hésite un peu, attend, fait demi-tour, mais revient finalement, il guête. Primrose est à l'intérieur, il l'a vu entrer alors qu'il s'apprêtait justement à aller faire un tour dans un des magasins de surf. Il n'a besoin de rien, il voulait juste regarder. Jem Costigan n'a pas le luxe de pouvoir dépenser sans compter, il n'a pas le luxe de pouvoir se faire plaisir quand il le souhaiterait. Pour l'instant il va garder sa vieille planche. Tant pis si il en aimerait une autre. Mais il n'y pense plus, à cet instant là, il attend qu'elle sorte du café. Il veut lui parler. Enfin. Pas lui parler de ce qui s'est passé, non.
Il a un flash pendant un instant. Ce baiser, ça ne devrait pas lui faire plus que ça, après tout, Primrose Warhols n'est pas la première fille qu'il embrasse. Ca fait quelques jours, il attendait peut-être d'avoir de ses nouvelles, une proposition, quelque chose. Et puis lui, c'est pas trop son genre... Les messages. Pas le temps pour ça. Elle sort. Elle ne l'a pas encore vu, ou peut-être que si ? Mais elle part dans l'autre direction. Son coeur manque un battement, mais il se reprend, téméraire comme toujours :
- Hey ! Warhols !
Il s'approche, héééé merde, hé merde, et elle est là en face de lui. Fait comme si rien ne s'était passé, se dit-il, de toute façon, une Warhols, elle a sûrement déjà oublié, ou fait en sorte d'oublier. Il sert un peu la lanière de son casque entre ses doigts.
- T'es attendue quelque part ? Je voudrais te montrer quelque chose, propose-t-il, bien sûr que ça cache quelque chose, mais c'est une bonne intention, elle a l'habitude de ce genre de phrases, des propositions à demi-mot qu'il lui fait comme si il était incapable de lui demander directement si ça lui dit de faire un truc avec lui. Non, il trouve des prétextes. C'est plus simple. Mais là, il a quelque chose qui devrait réellement lui plaire. Il lui tend le casque comme une invitation, la défie du regard avec amusement. Alors Warhols, tu suis ou pas ?

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.


Dernière édition par Jem Costigan le Jeu 17 Aoû - 14:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Mer 16 Aoû - 18:11


I knew I loved you then
But you'd never know
Cause I played it cool when I was scared of letting go
I know I needed you
But I never showed
But I wanna stay with you
Until we're grey and old
Just say you won't let go


Son sac à main posé à ses pieds, l’ordinateur allumé, un verre de thé glacé au citron à la main, elle travaille. Enfin, elle tente de travailler. La rentrée est encore loin et pourtant l’agenda de la belle blonde est déjà bien rempli pour les prochaines semaines, c’est dingue. Ce café, c’est un peu son deuxième chez elle, à ceci près qu’ici, elle n’est pas distraite par le moindre bruit. C’est d’ailleurs pour ça qu’elle vient ici : pour travailler sans être dérangée. Mais aujourd’hui, elle n’y arrive pas. La tête n’y est pas. Le cœur non plus. Elle regarde son téléphone, une dizaine de mails attendent une réponse et l’attendront certainement encore quelques heures.  Un sms de son frère la prévenant qu’il ne rentrerait pas manger ce soir auquel elle répond avec deux smileys. La gamine garde son téléphone en main, comme si elle attendait quelque chose, un sms, un appel de quelqu’un. Mais rien. Ça l’a rend presque dingue de pas avoir de ses nouvelles, à lui, depuis qu’ils se sont embrassés. Primrose, elle n’est pas du genre à embrasser le premier venu en boite de nuit. Non. Alors quand le gars qu’elle embrasse ne lui donne aucune nouvelle pendant plusieurs jours, ça lui prend la tête. No stress, il finira par t’appeler, que lui avait dit son frère. Mais elle n’y arrive pas, à penser à autre chose. Alors elle se décide à quitter ce café pour aller faire du shopping. Parce qu’il parait que ça aide, le shopping.
A peine la porte du café franchie, elle entend cette voix. Cette voix qu’elle espérait tant entendre ces derniers jours. Jem Costigan. Prim ne sait pas trop comment réagir. Elle est contente de le voir parce qu’elle l’aime bien, ce gars. Mais elle a envie de l’engueuler pour avoir disparu ces derniers jours. « Hey Jem, comment tu vas ? » Peut être qu’il a une bonne excuse pour ne pas avoir donné de nouvelles, sait-on jamais. Un sourire s’affiche sur son visage lorsqu’elle entend sa proposition, elle lui fait un non d’un signe de tête. Personne ne l’attend à la maison et puis autant dire les choses : elle préfère passer du temps avec jem plutôt que chez elle, aussi bizarre soit la situation entre eux deux. Elle attrape le casque qu’il lui tend. « Tu m’amènes où ? » demande-t-elle, curieuse, les yeux pétillants. Elle a presque oublié les derniers jours sans nouvelles, mais t’inquiètes darling, Prim, elle oublie pas les choses bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Jeu 17 Aoû - 14:48


Prim n'est attendue nul part et ça l'arrange, elle accepte l'invitation, prend le casque, le questionne quand même. Jem lui coule un regard en biais, un sourire accroché au coin des lèvres, il avance jusqu'à son scooter et grimpe dessus, enfonce la clé pour le démarrer.
- C'est pas très loin, monte.
Il attend qu'elle mette le casque et vienne s'installer derrière lui. Il devrait définitivement se payer un second casque, parce qu'il joue régulièrement les chauffeurs mais il préfère toujours protéger son passager. Après tout, c'est à lui de conduire prudemment. Alors il laisse le casque. Au cas ou. Quand enfin, Primrose est derrière lui, il y a une seconde de battement pendant laquelle il profiterait presque de la sentir là, tout près. Il tourne le visage, la regarde du coin de l'oeil, " Tiens toi, " souffle-t-il avant de pousser le deux roues du pied pour se lancer sur la route. C'est le temps idéal pour rouler. Il fait chaud et il y a juste suffisamment d'air. Ils dévalent la route qui borde la plage, les deux mains sur le guidon, Jem profite des rétroviseurs pour la regarder de temps à autre. Il voit ses cheveux blonds qui voltigent malgré le casque. La route dure une dizaine de minutes, ils passent devant Langdon Avenue et ses cabanes de pêcheurs hors de prix, réinvesties par les plus riches en chambre donnant sur la plage. C'est plus paisible ici, plus résidentiel. Jem finit par ralentir, il stoppe le scooter sur le bord de la route où un chemin de sable se dessine vaguement entre des rochers et de la végétation. Il descend, aide Primrose à faire de même et attache brièvement la bécane avant de se redresser et de la regarder.
- Je sais que t'aimes les belles choses, alors je me suis dit que ça te plairait. Après toi.
Il lui fait signe de prendre le chemin. Ils n'ont que quelques mètres à faire avant d'arriver sur cette petite crique entourée de rocher. Quelques surfeurs sont déjà là, sur la plage, ils profitent de ce spot intime et presque secret pour se lancer sur les vagues. Ils ne sont pas plus d'une dizaine sur ce morceau de plage. Les mains dans les poches de son jean, il attend une réaction quelconque de la part de Primrose.
- T'étais déjà venue ici ? ...Tu pourrais y faire des photos sympas, souffle-t-il.
Il ne sait pas si elle sait qu'il sait, il ne sait pas si c'est supposé être un secret ou si tout le monde est au courant, mais elle n'a pas l'air de beaucoup en parler. Des photos qu'elle fait et publie sous un pseudonyme.

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Jeu 17 Aoû - 21:33


C’est pas très loin, monte. Elle sourit, Evidemment, elle le savait, elle ne pouvait pas s’attendre à mieux comme réponse venant de Jem. Mais elle suit quand même, la gamine. De toute façon, elle le suivrait jusqu’au bout du monde si il le lui demandait. Parfois, elle s’étonne elle-même de la confiance qu’elle peut lui porter. Son instinct de petite gosse de riche lui a souvent dit de faire attention à ses fréquentations mais avec lui c’est différent. Tout est différent quand il est dans les parages. Elle attrape alors le casque, jette un coup d’œil dans le rétroviseur afin de l’ajuster au mieux et monte sur le scooter. Si son père savait, qu’elle était là, à partir à scooter avec un garçon, il l’enverrait sans doute en pension à l’autre bout du pays. Mais elle s’en fout Prim, elle profite du moment. Lorsqu’il lui demande de se tenir, Prim hésite, tenir les poignées ou tenir le torse de son ami. La blonde a envie, de passer ses petits bras autour de la taille de Jem, de le serrer contre elle, histoire de lui faire comprendre qu’il n’a pas intérêt à disparaitre à nouveau. Mais elle se résigne et finit par attraper les poignées. Si Jem ne lui a pas donné de nouvelles après qu’ils se soient embrassés, c’est sans doute parce qu’elle n’est pas aussi importante qu’elle le voudrait à ses yeux. Ils roulent ensuite pendant de longues minutes, dans ce quartier qu’elle connait plutôt bien. La blonde s’étonne même que son ami l’amène par ici, ce quartier riche à souhait qu’il ne doit pas apprécier tant que ça.
Pourtant, la surprise est là quand il s’arrête au bord de la route devant un petit chemin de sable. Si elle connait le quartier, c’est principalement pour ses habitants et non pour les petits coins de paradis comme celui qui s’annonce. Elle prend alors le chemin, comme il le lui a indiqué, vérifiant de temps à autres qu’il était bien là dernière elle, les yeux brillants de curiosité. Puis elle s’arrête à l’entrée du spot. Une plage de sable fin, quelques rochers, une eau claire comme de la roche, c’est tellement beau qu’elle en perd presque son latin. « C’est magnifique » Elle jette un œil aux quelques surfeurs, se promettant de revenir avec sa planche à elle et probablement avec son frère aussi ou avec Jem. « Jamais, tu sais, quand je viens par ici, c’est plus souvent pour affaires que pour autre chose » confesse t-elle, le cœur un peu lourd. Elle n’a que rarement profité de ce genre de coin dans sa jeunesse. Elle était plutôt du genre à profiter des plages privées que des petites criques cachées. En entendant le mot photo, elle tique un peu, elle se retourne vers Jem l’air un peu interrogateur. Il ne lui semble pas avoir déjà parler photo avec lui. A vrai dire, Prim ne parle photo à quasiment personne, sauf peut être à Joaquin, son frère. Mais peut être qu'elle a déjà abordé le sujet avec Jem, mais elle ne s'en souvient pas. Elle hésite, ses doigts la démangent, elle a envie de sortir son appareil photo, regrettant presque de ne pas avoir pris un objectif en plus. Elle voudrait prendre des photos, elle pourrait passer des heures dans cette crique pour trouver l’angle parfait, mais ça ne serait pas très poli vis-à-vis de Jem. Alors elle a une idée Prim, elle ne sait pas si ça va lui plaire, mais elle essaie quand même. « Tu serais d’accord pour me servir de modèle ? » demande t-elle en sortant son appareil photo, le regard plein de défi. Avec cette petite brise, l’air marin, le bleu clair de l’eau, le cerveau de la belle blonde fourmille d’idées. Le reflet de l’eau dans les yeux verts de Jem, ses cheveux balayés par le vent. Chacun son tour les défis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Ven 18 Aoû - 14:28

Jem reste derrière elle, il la laisse contempler le paysage les mains enfoncées dans le fond de ses poches. C'est paisible et si il n'affectionne pas particulièrement le quartier en lui-même et les personnes qui y vivent, il aime cet endroit reclus et intime, accessible seulement à quelques initiés téméraires venus chercher l'isolement des touristes et les bonnes vagues. Il vient souvent ici avec sa planche. Ou avec sa guitare. C'est l'endroit parfait pour se retrouver seul et profiter de l'océan. Pour s'extraire du quotidien. Primrose apprécie, elle trouve la vue magnifique et ses yeux brillent. Il la contemple un instant dans toute la splendeur de son innocence et il pince les lèvres lorsqu'elle avoue n'être jamais venue avant, qu'elle fréquente le coin pour d'autres raisons. Elle se fige lorsqu'il lui parle de photo et Jem, ça le fait sourire, elle le questionne du regard mais se reprend vite, elle ne va pas lui demander d'où il sait ça, et il n'aura pas à lui répondre qu'il a ses sources, qu'il l'a appris en fait plutôt par hasard alors qu'il cherchait des photos du coin. Il en a reconnu une qu'elle a prise une fois avec lui. Il presse sa main sur sa taille pour la faire avancer, c'est tendre et délicat, ça se veut amical sans trop l'être, mais il la retire alors qu'elle sort son appareil photo et il arque un sourcil à sa question avant de se mettre à rire.
- Moi ? Ton modèle ? Tu rigoles...
Il la regarde, franchement curieux, à moitié emballé et à moitié plutôt flippé. A l'intérieur il n'est pas trop sûr. Son compte instagram en est la preuve, les photos de lui sont rares voire quasi inexistantes. Loin d'être un selfie king, il préfère immortaliser les moments autour de lui que s'immortaliser lui-même, ce serait contraire à ce qu'il ressent. S'immortaliser alors qu'on traîne la mort dans l'âme... Il préfère se jeter dans la beauté du monde qui l'entour. Ca lui donne un semblant d'optimisme. Un gars une fois lui a dit qu'il avait l'oeil triste, ça le fait méditer assez souvent. Jem passe une main préoccupée dans ses cheveux, il recule dans le sable, fixe finalement son regard sur celui de Prim :
- Comme ça c'est bien ? lui demande-t-il en prenant la pose. Evidemment il en fait des tonnes, il se cambre, pose ses mains sur ses hanches et lui offre une magnifique bouche en cul-de-poule. Mais il ne tient pas longtemps, ça le fait rire. Finalement, il arrête de se tortiller bêtement et s'assoit dans le sable. Il lève la tête vers Prim, les yeux plissés à cause du soleil :
- J'avais emmené Vee ici à l'époque... Pour lui apprendre le surf. C'est un bon spot... La prochaine fois on prendra nos planches.
A force de se traîner partout à scooter ou à vélo, il avait eu l'occasion de découvrir beaucoup d'endroits cachés de Galsden et des alentours.

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Dim 20 Aoû - 10:59

C’est calme ici, paisible. Loin de l’agitation quotidienne, loin des voitures qui klaxonnent toutes les trente secondes tout en étant à quelques mètres de Langdon Avenue. La blonde a presque l’impression d’être dans un autre monde, à dix milles lieux de sa vie de petite bourgeoise. Et avec une compagnie agréable en plus. Elle respire, reste presque silencieuse, profitant de la quiétude du lieu. Il en faut peu pour la rendre heureuse la gamine, juste la sortir de son quotidien. Juste lui parler de ce qu’elle aime. Elle est surprise que Jem évoque la photographie. La photo, c’est son truc à elle, son jardin secret. Elle ne se cache pas pour en prendre, mais cache ce qu’elle en fait ensuite. Les heures passées sur son ordinateur à retoucher certains clichés, la tenue de son blog lui prennent un temps fou et pourtant peu de personnes sont au courant. Elle entend déjà son père lui dire que la photo c’est bien quand on est dessus, que c’est un loisir inutile et qu’elle ferait mieux de faire quelque chose de plus prestigieux. Alors elle garde tout pour elle, utilise un pseudonyme pour poster ses clichés et se contente de ça. Pourtant, ce n’est pas l’envie de partager sa passion qui lui manque. Des fois, elle se dit qu’elle pourrait se confier un peu plus à Jem, mais se résigne très vite sans doute par peur qu’il la juge. Il n’est pas de son monde, il pourrait ne pas comprendre ses positions et elle a peur, peur d’en dire trop, peur qu’il s’éloigne. Alors elle profite des moments passés avec lui, et cette idée qu’il soit son modèle, c’est aussi une manière d’avoir des souvenirs. D’un signe de tête, elle lui dit non, non elle ne rigole pas. Elle est même plutôt sérieuse parce qu’elle sait qu’il va faire l’imbécile et que c’est souvent comme ça qu’on fait les plus belles photos. « T’es parfait » soufflet-elle en le voyant poser. Elle ne peut pas s’empêcher de rire, de prendre peut être une dizaine de photos et d’apprécier le moment, cette insouciance ambiante. Elle prend une dernière photo de son ami, alors qu’il vient de s’asseoir dans le sable et vient s’installer à coté de lui. « Elle a de la chance ta sœur, j’aurais bien aimé que mon frère m’apprenne à surfer. Mais Joa préfère l’équitation, alors mon père m’a payé un prof particulier et puis il l’a viré parce qu’il trouvait qu’on s’entendait un peu trop bien » elle sourit en se rappelant cette veille histoire, un brin nostalgique. Mais cela n’avait pas empêché Prim d’apprendre à surfer. Puis la blonde attrape son téléphone portable, se rapproche de Jem, se préparant à prendre un selfie. « Souris, comme ça, j’aurais ta photo associée à ton numéro, au cas où tu déciderais de m’appeler un jour …» lance t-elle un léger sourire aux lèvres, en espérant qu’il comprenne la petite pique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Ven 25 Aoû - 11:52

Vee, il ne sait pas si elle a de la chance de l'avoir, elle lui reproche très souvent de ne pas être là et de ne rien faire pour arranger les choses à la maison. Jem il arrive pas à culpabiliser, il est trop en colère, ce n'est pas de sa faute, il en veut aux autres. Mais lui, il sait qu'il a de la chance de l'avoir, Vee, Venus, sa soeur. Elle lui remet les idées en place, même s'il fait toujours mine que ça n'a aucun effet, il entend ses mots et il les voit... ses maux. Jem Costigan observe Primrose Warhols, parfois il la voit comme une princesse coincée dans sa tour dorée, c'est encore le cas quand elle lui parle de cours d'équitation. Les Costigan n'ont jamais eu les moyens de s'offrir un tour en cheval. Mais ce n'est pas sa faute à Prim si elle a eu la chance de naître dans un milieu aisé. Jem il le sait. Pourtant il ne peut pas s'empêcher d'envier ces gens. Et de les détester un peu. Prim c'est sûrement un peu différent. Il apprécie le fait qu'elle ne soit pas le genre à se plaindre, elle n'est pas non plus trop le genre à étaler sa richesse. Elle est plutôt naturel et juste ce qu'il faut de témérité. Il la regarderait presque avec tendresse face à cette anecdote qui, elle, semble lui faire plaisir, mais Jem se pose trop de questions, il se demande à quoi ressemble le père Warhols, et quel genre de type ça peut bien être. Il reste silencieux, mais Prim a une nouvelle idée, elle brandit son téléphone et s'approche, elle veut prendre une photo, encore. Un selfie. Et bim. Elle lâche, comme ça, au cas où tu voudrais m'appeler un jour. Jem tourne le visage vers elle, elle est tout près, ça le fait sourire, il aurait presque envie de se marrer. C'est plutôt fin de venir lui lancer un reproche comme ça, il sent bien que ça en est un. Il ne l'a pas appelé depuis la dernière fois. Ils se sont embrassés, bla bla bla bla. Il se demande si elle va lui faire une scène. Ptete que dans le fond ça lui plairait.
- Je préfère te surprendre en venant te cueillir à la sortie d'un café pour te proposer de folles aventures. Un coup de téléphone, c'est tellement banal, raille-t-il, un peu sarcastique. Comme si Jem Costigan était le genre romantique. Il est plutôt le genre mauvaise foi à se trouver des excuses. Il sourit, lève les yeux vers le téléphone, la laisse prendre la photo et immortaliser ce moment qu'il qualifierait non sans ironie de "franche rigolade".
- Est-ce que tu m'en veux ? lui demande-t-il, un sourire toujours sur le coin des lèvres, il trouve que ça a quelque chose de charmant.
- Tu sais, Amanda elle m'a parlé de ce truc que vous appelez le féminisme... Si j'ai bien compris, ça veut dire que ce n'est pas forcément à moi de te rappeler en premier, rajoute-t-il, toujours un peu moqueur, avant de lui pincer légèrement la hanche.

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Ven 25 Aoû - 22:24

Elle rit Prim lorsqu’elle entend parler Jem. Alors comme ça il préfère la cueillir à la sortie d’un café. C’est si joliment dit. Mais ça fait aussi un peu peur, parce que si on y pense, ça veut presque dire qu’il la suit, pour la retrouver ainsi devant un café. L’idée la séduirait presque. Primrose, elle aime bien les surprises. Surtout quand ça vient de Jem, parce qu’elle sait qu’elle ne sera jamais déçue, que si il l’a surprend, c’est parce qu’il a envie de le faire et surtout parce que ses surprises ne valent pas des milliers de dollars. Cette simplicité, c’est ça qu’elle apprécie. Il est l’une des rares personnes à la considérer comme Primrose Warhols, et non pas uniquement comme la fille du sénateur de Californie. Avec lui, elle enlève le masque qu’elle porte assez régulièrement, elle est elle-même, même si certaines choses lui échappent parfois, parce qu’elle oublie que Jem ne vient pas du même monde qu’elle. Pour rien au monde, elle ne voudrait perdre cette amitié, cette relation qui les unis. Alors lorsqu’ils se sont embrassés, puis lorsque chacun est rentré chez soi, elle a pris peur la gamine. Peur que ce baiser ne change leur relation à tout jamais, peur de perdre cette personne dont elle ne connait au fond pas grand-chose, mais qu’elle admire.
Elle hausse les épaules en l’entendant. Est-ce qu’elle lui en veut ? Oui, c’est fort possible. Est-ce qu’elle va le lui dire ? Non probablement pas. Elle aimerait lui dire, et lui faire une scène, mais elle n’a aucune légitimité à faire ça. Après tout, ils ne sont pas ensemble. La blonde fixe alors les vagues avant de répondre. « T’en vouloir pour quoi ? tu n’as pas de comptes à me rendre, on est pas ensemble… » une phrase qui sonne presque faux, ça lui fait presque mal à Prim, de se mentir à elle-même comme ça. Elle ne peut pas vraiment dire si elle en veut ou non à son ami de ne pas avoir donné de nouvelles depuis qu’ils se sont embrassés, mais une chose est sure, ce comportement, ce silence l’a atteinte bien plus que ce qu’elle veut bien avouer. Elle ne pensait pas que ça la toucherait autant, c’était qu’un simple baiser après tout. La jolie blonde tourne ensuite la tête vers Jem, il est vraiment en train de lui parler de féminisme là ? elle a presque envie de rire. « Et ta copine Amanda, elle ne t’a pas expliqué que le féminisme, c’est un truc dont on se sert uniquement quand ça nous arrange ? » répondit-elle dans un rire étouffé, quelques peu surprise du geste de Jem. Quoiqu’il en soit, ça ne l’arrange pas à Primrose, d’avouer qu’elle aurait pu prendre son téléphone. Elle est peut être encore un peu vieux jeu la gamine, elle croit encore au prince charmant et aux belles histoires d’amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Sam 26 Aoû - 18:07

Jem ça l'amuse un peu tout ça, pas dans le mauvais sens du terme, Primrose est peut-être l'une des premières dont il ne se moque pas, mais les réactions des filles ça le fait toujours sourire. Il y cromprend jamais grand chose, Jem, il est incapable de comprendre qu'on puisse attendre quoi que ce soit de lui, alors si il ne l'a pas appelé, Primrose, c'est juste parce qu'il n'a pas passé qu'il aurait du le faire et qu'elle attendait de lui qu'il le fasse. Jem, personne ne lui a appris comment se comporter avec les filles. La seule chose qu'il sait, c'est qu'il sera jamais comme son soûlard de père. C'est déjà un objectif pas trop mal. Il regarde Primrose Warhols lui répondre, elle regarde l'océan et lui dit d'un air plutôt dégagé qu'ils ne sont pas ensemble et qu'il n'a pas de compte à lui rendre. Il reste un moment à la regarder, un léger sourire sur les lèvres, puis elle lui sort que le féminisme n'est qu'un prétexte et il écarquille les yeux :
- Quoi ? Mais Amanda elle m'a presque rallié à votre cause, en plus, s'indigne-t-il en faisant mine de prendre un air boudeur.
Le féminisme ne serait donc qu'un mensonge ? Une invention ? De la mauvaise foi ? A en croire le discours d'Amanda c'était tout le contraire. Elle était une fervente militante et elle avait bien fait à comprendre à Jem qu'il n'avait pas d'autre choix que de la croire : le féminisme n'était pas qu'un truc de femme, et les hommes devaient s'y mettre. Jem il lui avait simplement répondu que pourquoi pas, que ça le dérangeait pas, comme si elle lui avait proposé de faire un ciné. Il ne s'était pas plus impliqué que ça mais il avait compris ce qu'elle lui avait dit. C'était déjà pas mal.
- D'un côté, j'ai pas osé lui dire, mais je trouve ça très con que vous vous battiez pour travailler comme des hommes. L'éducation, OK, mais se battre pour aller se tuer au travail... C'est totalement con. Après, j'ai bien compris cette histoire d'indépendance financière et tout... Mais si on part du principe que le système économique actuel est plutôt merdique, je vois pas pourquoi vous voulez y participer...
Il s'arrête un instant, se surprend lui même :
- P'tain, je dis des trucs intelligents des fois ! J'espère que t'as profité, je compte pas remettre ça tout de suite.
Du coup il en aurait presque oublié leur conversation initial.
- J'suis pas sûr que le fait qu'on soit ensemble ou pas ait quelque chose à voir avec le fait de te rendre des comptes, en tout cas. Par contre le fait que je n'ai jamais de batterie sur mon téléphone, ça !

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Sam 26 Aoû - 21:16


Prim, c’est une des rares nanas à vous dire que le féminisme c’est juste un prétexte pour permettre aux femmes de se mettre en avant quand ça les arrange. Pourtant, elle est pour l’égalité des sexes, l’indépendance des femmes, ce genre de chose, elle est même une fervente admiratrice des personnes qui se battent pour ça. Sauf que des fois, elle a un peu de mal avec les proportions que ça peut prendre, d’autant qu’avec son père sénateur, elle entendait parfois des histoires pas très reluisantes. La réaction de Jem l’amuse beaucoup, il sourit puis il boude comme un enfant que l’on vient de contrarier. « Tu sais le féminisme, chacun y voit ce qu’il veut et chacun en a sa propre définition ». En tout cas, c’est comme ça qu’elle voyait les choses Prim. Parce que si elle se revendiquait de temps à autres féministe, il y a certaines choses qu’elle préférait largement laisser aux hommes. Et puis se balader les seins à l’air en ville pour manifester, très peu pour elle. « C’est sur que vu comme ça, je sais pas comment elle a réussi à te convaincre » répondit-elle en riant. C’est sur que c’était plutôt intelligent comme déduction, mais la jeune femme ne voyait pas vraiment les choses comme ça. C’était plus qu’une question d’indépendance financière, plus que simplement travailler comme des hommes. « On ne se bat pas pour travailler comme des hommes, mais pour être considérées comme égales à eux. C’est différent. Regarde par exemple au gouvernement, il y a très peu de femmes et pas parce qu’elles sont moins compétentes que les hommes. Simplement parce que les femmes, ça doit être à la maison, s’occuper des enfants, le ménage… c’est contre ça qu’on se bat » ajouta t-elle, le regard à nouveau perdu dans les vagues, presque mélancolique, comme si le combat était perdu d’avance. Prim, quand elle voit son schéma familial, ça la déprime, parce que sa mère a arrêté de travailler à la naissance des jumeaux, parce qu’elle préfère subir les coups de son mari plutôt que de se barrer et reprendre une certaine indépendance. Mais si les hommes agissent tous comme son père, il est évident que le féminisme n’a pas beaucoup d’avenir. Puis la conversation bascula de nouveau sur le fait qu’aucun des deux n’ai donné de nouvelles à l’autre depuis ce fameux baiser. « Disons que si on avait été ensemble et que tu ne m’avais pas donné de nouvelles pendant plusieurs jours, je t’aurais fait une scène, j’aurais boudé et je ne serais certainement pas là à parler féminisme avec toi » mais comme on n’est pas ensemble, je peux rien dire. Voilà comment elle voyait les choses, et ça lui faisait mal de l’avouer. Cela dit, elle sent la scène arriver. Surtout si il continue avec des excuses pourries. C’est plus fort qu’elle, elle ne peut pas s’en empêcher. « Sérieusement ? t’as pas mieux que la batterie de ton téléphone à plat comme excuse ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jem Costigan

avatar

Messages : 135

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Dim 27 Aoû - 15:02

- Aaahhh... ! fait-il, comprenant alors un peu mieux les choses.
Effectivement les explications de Primrose sur le combat féministe sont assez claires et il comprend un peu mieux. Il est content parce qu'il a l'impression d'avoir mis le doigt sur un truc qu'il n'aurait jamais capté auparavant. Il hoche la tête, effectivement, le nombre de femmes au gouvernement est plutôt minime, surtout depuis l'arrivée de Trump qui est loin d'être le type le plus féministe qui soit. Au contraire. Jem, qui a grandit avec sa petite soeur Vee, comme des presque jumeaux avec leur quelques mois de différence, il ne l'a jamais vu comme autre chose que sa soeur, jamais trop comme une fille. Pour lui Vee est capable de faire les mêmes choses que lui, voire même plus, parce qu'il pense qu'elle s'en sortira sans aucun doute mieux que lui, elle réussit à l'école, ça l'aidera à aller loin. Prim, finalement, c'est pareil, il ne voit pas le fait qu'elle soit une femme comme une tare, elle est plus intelligente que la plupart des mecs qu'il connait.
Jem s'allonge dans le sable en écoutant finalement les explications sur la différence entre le fait qu'ils soient ensemble ou pas, et il arque un sourcil. En fait il se dit qu'il n'aurait peut-être pas dû continuer à parler de ça parce que ça commence à sentir un peu le sapin pour lui. Il passe ses mains sous sa tête et lève les yeux vers Primrose lorsqu'elle déclare que l'excuse de la batterie est une excuse pourrie. N'a-t-il pas mieux ? Il pince les lèvres et secoue finalement la tête :
- Je n'ai aucune excuse à te donner, je ne l'ai juste pas fait...
Il se redresse pour la regarder avant de continuer :
- J'suis content de te voir maintenant, et ça a le mérité d'être sincère, pour une fois, il n'est pas entrain de s'amuser ou de se moquer, ni de faire semblant.
- Du coup, tu t'es fait draguer par ton prof d'équitation ?

_________________

he was living his lonely life like he did not care. nothing to lose. nothing to share.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primrose Warhols

avatar

Messages : 86

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   Lun 28 Aoû - 10:47

Prim, elle sent qu’elle va s’énerver si Jem lui sort une autre excuse, ou s’il maintient l’absence de batterie sur son téléphone portable. C’est son coté petite fille capricieuse, bourgeoise qui ressort. Elle n’a pas vraiment l’habitude qu’on aille pas dans son sens, à elle. Elle est comme ça, Prim. Un claquement de doigt et elle obtient ce qu’elle veut, elle est capable de piquer une crise quand on lui tient un peu trop tête. Sauf que là, elle n’a pas envie que son ami voit cette partie d’elle, ce caractère peu reluisant qu’il va sans doute détester. Alors elle essaie de se retenir, de se raisonner surtout. Et puis finalement son agacement s’évapore tout seul, le soufflet retombe face à la franchise de Jem. C’est appréciable, mais surtout étonnant, cette franchise. « c’est rien » souffle t-elle. Elle baisse un peu le regard, se sentant presque coupable de s’être un peu énervée. La sincérité de son ami la touche, étant peu habituée à ce genre de discours. « tu m’as manqué ces derniers jours » confesse t-elle. L’ambiance à la maison n’était pas au beau fixe, et jem était souvent son échappatoire dans ces cas là. Mais cette fois ci, elle n’avait pas osé aller vers lui après ce qu’il s’était passé entre eux. Et ça lui avait manqué, réellement. C’est maintenant qu’elle s’en rendait compte. La simplicité de Jem, sa franchise, son rire, tout ça, c’était bien loin de la cage dorée dans laquelle elle vivait. « par mon prof de surf oui enfin draguer, c’est un grand mot » elle sourit en repensant à cette histoire. Le sujet équitation, elle préférait l’éviter. Parler du haras des Warhols, des concours équins, des matchs de polo auxquels la famille assistait régulièrement alors que Jem vient d’un milieu totalement différent, elle trouvait ça totalement irrespectueux. « j’avais quinze ans à l’époque, il en avait dix neuf, mon père a débarqué un jour pendant un cours, il a surpris un geste qu’il a trouvé déplacé et il l’a viré sans le moindre scrupule » version courte et simple de l’histoire. Elle ne s’étale pas vraiment, préférant faire attention à ce qu’elle dit, notamment au sujet de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: one lamb should be blind to follow the wolf   

Revenir en haut Aller en bas
 
one lamb should be blind to follow the wolf
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Projet photo : La Diagonale du Vide par le collectif Blind
» [Lamb, Wally] Le Chagrin et la grâce
» The Blind Side ( Sandra Bullock )
» Amv /// Follow the beat
» The blind Test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: