AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez | 
 

 risible amour. (zalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeke Solara

avatar

Messages : 20

Feuille de personnage
Relationships:

MessageSujet: risible amour. (zalia)   Lun 14 Aoû - 18:01

- risible amour
alia et zeke

les vacances. ce moment de repos tant mérité. enfin c'est ce que dirait zeke. mais ce n'est clairement pas le cas. pas pour lui du moins. zeke, il n'a rien foutu de l'année précédente. s'est contenté du stricte minimum. juste la moyenne, rien d'autre. il n'allait pas se fouler non plus. il avait autre chose à faire que bosser surtout. sortir. s'amuser. vivre. gamin qui profite de son temps libre en ce moment. qu'on ne croise pas vraiment à la maison. ni même dans le quartier. il va de soirée en soirée. son foie a du mal à suivre, clairement, mais il s'en moque. d'ici quelques semaines, il sera à son tour en repos. d'ici quelques semaines, quasi personne n'aura le temps d'organiser des soirées. de vraies soirées. celles où tout le monde, ou presque, abandonne le contenu de son estomac dans un coin. et sa dignité par la même occasion. ce soir ne fera pas exception. zeke, il est encore de sortie. un anniversaire. un type qu'il ne connait même pas. mais il s'est incrusté. par le biais d'un ami. le bon plan. et zeke, il ramène à boire, toujours. pas question de venir les mains vides. le gamin, il fait un effort. pour sa tenue. histoire d'être présentable. d'attirer quelques regards aussi. surtout même. il ne veut pas passer inaperçu. se fondre dans la masse, c'pas son genre à zeke. lui, il aime qu'on le regarde. alors il a sortit une chemise de son armoire le gamin. à motifs. pas la simple chemise unie, banale et bien trop classique. veste en cuir sur le dos pour casser le côté sérieux de la chemise. jeans et baskets pour compléter le tout. il ne fallait pas s'attendre à autre chose de toute manière.
zeke, il retrouve son ami devant l'immeuble où va se dérouler la soirée. et rapidement, ils grimpent les quelques étages qui les sépare de l'appartement. la nuit est tombée depuis bien longtemps et la musique résonne déjà fortement dans l'immeuble. zeke, il sourit en imaginant l'état des voisins. les futurs coups aux portes, aux murs, au sol, au plafond. parce que forcément, ils vont venir gueuler, ils viennent tous au final. toujours. zeke, lui, il n'a pas ce problème s'il fait une soirée à la maison familiale. les voisins sont suffisamment loin pour ne pas qu'ils soient dérangés. son ami se faufile dans l'appartement, zeke, il le suit, analyse déjà les quelques personnes qui se présentent devant eux. des visages qu'il a déjà croisé. au lycée pour la plupart. en ville pour les autres. zeke qui affiche un sourire en croisant le regard de certaines personnes. zeke qui perd surtout son ami au final. partit retrouver on ne sait trop qui. l'hôte peut-être. une fille, sûrement. zeke qui pose ses bouteilles sur une table. en libre service. mais il se sert de suite le gamin. s'empare d'une de ses bières. autant commencer doucement de toute manière. et son regard se repose sur la masse de personnes présentes. y'a beaucoup trop de monde pour ce petit appartement. une trentaine de personnes sûrement. son regard qui se pose finalement sur une silhouette qu'il reconnait aisément. ses pieds qui le mène rapidement vers la demoiselle en question. alia. sourire qui vient étirer ses lèvres. zeke qui se pose à côté d'elle, sur le canapé où elle semblait être assise depuis un moment déjà. t'es là d'puis longtemps ? gamin qui apporte sa bière à ses lèvres pour en boire une gorgée. une longue gorgée. les yeux dans les yeux avec la gamine. zeke qui prend ses aises aussi. son bras qui se glisse autour des épaules d'alia. j't'ai pas trop manqué pendant les vacances ? zeke et alia, ils ne se sont pas vu pendant un long moment. un peu trop sûrement. mais ça, il ne va pas le dire zeke. surtout pas. parce qu'il en entendrait parler pendant des mois. des années même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: risible amour. (zalia)   Ven 18 Aoû - 23:02

- risible amour
zeke et alia

et la tête qui tourne : y'a que pendant les vacances d'été qu'on fête la rentrée, à vrai dire qu'on fait la fête pour n'importe quel prétexte afin de se bourrer la gueule et de se laisser aller. seulement cette soirée c'était un anniversaire, le gars alia elle le connaissait vaguement, des souvenirs rebondissent en elle quand on lui dit son prénom. ils avaient été dans la même classe d'espagnole l'an dernier, il était loin d'être une lumière mais ces fêtes étaient mortelles et alia elle aurait raté ça pour rien au monde, elle aurait raté aucune soirée. la brune aimait l'alcool qui y coulait à flot, les jeux qui finissaient tous par une cuite assurée et la chaleur humaine qui émanait des corps enflammés qui se déhanchent sur une musique frénétique. puis surtout alia aimait la compagnie de zeke toujours au rendez-vous peu-importe à quelle soirée elle se rendait, le jeune homme était là, déjà défoncé ou non. alors la gamine elle enfile un short et un haut d'une blancheur innocente qui contraste avec sa peau dorée et ses épaules dénudées et elle quitte la maison pour quelques heures de jeux dangereux, pour quelques heures elle oublierait tout et se laisserait pousser par seulement ce que son cœur lui-dit, ce que ses envies veulent.  sa mère la dépose devant l'immeuble, elle est arrivée tôt, c'est naze d'arriver tôt mais cela rassure ses parents ça leur fait oublier que leur fille se rend à des soirées endiablées.
la gamine elle était donc rentrée dans l'appartement soulagée de voir qu'elle n'était pas la première venue et plutôt qu'un cadeau c'était de la bouffe et la boisson de l'ivresse qu'alia avait rapporté. elle s’était alors assise sur le divan et une petite blonde ne tarda pas à la rejoindre, la copine de l’hôte apparement. elles discutèrent pendant un petit moment tandis que les visages défilaient et que la musique résonnait dans l’appartement bien trop petit pour cette foule enragée de la fièvre du samedi soir. la fille finit par quitter le divan pour retrouver des amis, la brune se retrouve seule, elle observe le paysage mouvementé et soudain elle une odeur qu’elle connaît que trop bien, son regard se perd dans celui du beau brun, solara, zeke solara. le garçon lui demande depuis combien de temps elle est-là bien sûr elle arrange la vérité, elle ne ment pas, elle ne donne juste pas tous les détails. alia hausse les épaules,  tandis qu’elle observe les gestes de zeke, des gestes simples mais attirants. la brune finit par le répondre laissant comme à son habitude un certain mystère dans sa réponse. - non pas vraiment. c'est qu'avec-lui qu'alia reste vague, se met des filtres quand elle le pense nécessaire, zeke et elle c'est des conneries sur conneries, des éclats de verres puis des éclats de rires mais alia elle pourra jamais tout dire à zeke parce qu'une part d'elle a peur, de quoi elle en sait rien, elle apprécie juste les choses comme elles le sont maintenant peut-être même un peu trop.
le gamin place alors son bras autour de ses épaules à la gamine, elle dira rien et elle ne fléchira pas comme-si ce geste n’était plus que la banalité et que son cœur ne s’emballait pas au contact de la peau du jeune homme contre la sienne.  - j't'ai pas trop manqué pendant les vacances ? alia lève les yeux au ciel à la suite de cette demande, zeke dans toute sa splendeur, zeke et sa lourdeur, zeke qui se pense indispensable à sa vie et si il était ? impossible. - tu sais pendant mais un mois loin de toi, je me sentais. elle fait une pause et attrape la bière du brun,- libérée, je me sentais si bien que j'en avais presque peur. elle boit une gorgée, laisse le liquide couler couler dans son corps. - puis en grèce mes pensées étaient tournées vers d'autres horizons, il en l’occurrence. un sourire se dessine sur les lèvres rosées d'alia, satisfaite d'elle-même, elle lui redonne sa bière avant de finir pour de bon son baratin. - mais oui, pour répondre à ta question tu m'as manqué zeke pas autant que je t'ai manqué mais un peu quand même. un rire léger s'échappe de sa bouche tandis qu'elle décoiffe avec amusement les cheveux du garçon, elle sait que tout ce qu'elle venait de dire passerait à la trappe, qu'il retiendrait que le il dans toute cette histoire et le ton rieur, un peu trop enjoué sur lequel elle avait conté tout cela. c'était de la psychologie inversée, alia n'avouerait jamais qu'à plusieurs reprises son esprit tout entier lui disait de l'appeler, son âme et même ses cellules grises. parce qu'elle se disait que ça serait la merde, que le prétentieux zeke ne se remettrait plus.  


Revenir en haut Aller en bas
 
risible amour. (zalia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» qu'est ce que vous etes prêt à faire par amour
» un amour de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: