AccueilAccueil  BottinBottin  Pré-liensPré-liens  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
C'est enfin la rentrée !

Partagez
 

 face to face (w/amanda)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 16:50

face to face
amanda and bass
Enfin, cette fichue journée tire à sa fin. Du matin jusqu'aux petites heures de l'après-midi, elle a semblé s'étirer infiniment. Levé du mauvais pied, Bass a les nerfs en pelote. Ça fait comme un sac de nœuds dans les tréfonds de son être. Et puis, l'estomac dans les talons, il a faim tandis qu'il avance sur le bitume défoncé du terrain de basketball. A la maison, dans le frigo, rien à grailler. Oh, il a bien trouvé vingt dollars sur le meuble de l'entrée, mais ils appartiennent à sa mère. Pour sa dose. Probablement qu'elle le réveillera aux aurores, le lendemain matin, en lui demandant d'aller lui acheter des cigarettes et une de ces bouteilles d'un vin dégueulasse - il n'y a goûté qu'une fois, et ça lui a bien passé l'envie de recommencer. La plupart des propriétaires de liquor stores lui refuserait ces quelques courses, à cause de son âge, mais il avait localisé les endroits où on ne lui demandait pas ses papiers. De toute façon, on le connaissait, le gamin Higgins. On savait que c'étaient des petits achats pour sa mère et non pour lui. Ce dont ils ne se doutaient pas, en revanche, c'était qu'en chemin jusqu'à la maison, il lui arrivait de dérober une ou deux cigarettes, voire trois si sa mère était d'une humeur potable. Et elle n'avait jamais rien trouvé à redire. C'était comme un accord tacite entre eux, il lui rendait service alors elle fermait les yeux. De toute façon, tant qu'elle pouvait siroter le breuvage qui abrutissait ses maux, elle était contente. Satisfaite, du moins. Passant devant un petit cercle de mecs qui parlent bas et se refilent des choses en douce, Bass baisse le menton. Ne pas se faire remarquer. De tout temps, ce terrain de basket est le haut lieu de trafics en tout genre dans cette partie de la ville, mais le garçon a appris à se fondre dans la masse et à ne pas attirer l'attention. En règle générale, on le laisse tranquille. Si on lui cherche des noises, il se rebelle un peu, mentionne le nom de son frère. Ça ne marche pas toujours, il est vrai. Il lui est arrivé de se prendre une beigne ou deux lors de bagarres fréquentes qui se déclenchent pour un rien, mais c'est rare.

Comme il dribble jusqu'au panier quelque peu tordu par le temps, l'écho d'un autre ballon le pousse à soulever la tête. Une fille, pas bien grande, les cheveux ébouriffés, est déjà là. Il la reconnaît, ils sont dans la même école, ont grandi dans le même quartier, dans la maison d'en face à vrai dire. Il sait un peu de son histoire, vaguement. Juste les ragots, et Bass a appris à ne pas s'y fier, sachant qu'ils ne sont pas toujours fiables. "Tu lances comme une fille," fait-il, provocation jouant sur le bout de sa langue, tandis qu'il essaie un lancer à trois points qui, heureusement, traverse le filet avec souplesse. L'effet aurait manqué de panache s'il avait eu le malheur de le manquer.


Dernière édition par Bass Higgins le Dim 13 Aoû - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 18:02

face to face
amanda and bass
La journée a pas été facile; la chaleur présente dès le matin avec la livraison des journaux pèse; pour une fois, le fait que l'eau chaude de la baraque fonctionne mal, voire pas, était arrangeant. On change de fringues, enfile un uniforme et c'est parti pour le boulot; midi, pareil, autre job, autre peau; pire que le chaud, les clients; entre la clim en ruine et les gens qui se plaignent, le moral descend et la colère monte, on garde un semblant de calme, pas facile. A peine rentrée, à peine sortie; vieille baskets, les nouvelles attendront la rentrée, maillot de récup, trois fois trop grand et le short de l'équipe du lycée; elle drible jusqu'aux terrains miteux, pas loin; ignore le deal, la racaille, ce qu'elle pourrait être si la vie s'était présentée autrement, qui sait. Le panier est tordu, pas droit, victime de jeux, du temps, de la disparition du respect aussi, peut-être mais qui dans les quartiers nord respecte les biens publiques ? Personne la capte, on l'ignore car elle ignore, c'est mieux comme ça; elle est petite, ça passe partout, c'est une gosse du quartier, comme eux; elle a jamais vraiment eu trop d'emmerdes avec eux, elle doit pas avoir la gueule à ça.

Elle drible, tire, répète. Rien de spécial, elle se vide le cerveau dans ces gestes qu'elle maitrise, ans trop donner, elle a déjà assez chaud comme ça. Une routine qui calme, loin de la tension, pourtant si bonne, de la compétition; c'est ce qui lui faut maintenant, un truc pour se calmer, ou elle va exploser. Et pourtant le son du rebond qu'elle entend après quelques minutes ne vient pas du sien; elle tourne la tête, croise le regard, entend la remarque, serre le poing. Bass. Il habite en face, une autre maison pourrie parmi tant d'autres qui voit rarement un adulte franchir sa porte; trop de rumeurs sur lui, réputation qui colle à la peau, Amanda n'a jamais essayé d'apprendre à le connaitre; elle l'aime pas trop. Pas de raisons, pas de réflexion dessus, vieille impression née de ce qu'elle entend, de ce qu'elle voit de loin; vrai ou pas, on peut pas aimer tout le monde, c'est ce qu'elle essaye de se dire. Et il le mérite, manifestement, avec ses remarques à la con. Lancer comme une fille. L’acidité et la connerie de cette phrase lui montent à la tête, qu'elle a déjà pleine de colère; elle a envie de l'envoyer chier, elle le fera probablement. Mais avant, elle serre sa balle entre ses mains, ignore celle de Bass, qui roule abandonnée sur la piste, après son panier; il veut jouer ? Et bah elle va jouer. Amanda se plante à son niveau, le regard noir; elle tend les bras, lance la balle, met un panier à trois points. "Merci du compliment" qu'elle lâche, amère, avant d'aller récupérer son ballon, sans plus d'attention; elle va même pas le regarder pour balancer la suite "va jouer ailleurs" des mots lancés sans politesse ni douceur; elle a envie qu'il dégage, elle le fait comprendre; Amanda n'a plus une once de patience à lui offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 18:52

face to face
amanda and bass
Quand il le veut bien, Bass peut se montrer très convaincant dans le rôle du petit con arrogant. C'est comme un jeu. Jeu dangereux que celui de coller parfaitement à l'image qu'on lui renvoie de lui-même. Ils le traitent de mauvaise graine, alors mauvaise graine il sera. Le pire, c'est qu'il en tire une fierté incommensurable. Comme en cet instant précis, les deux pieds bien plantés dans le sol irrégulier du terrain, tandis qu'il observe la jeune fille et traque sa réaction. Il l'a mise de mauvaise humeur. A moins qu'elle ne l'ait déjà été avant qu'il n'arrive ? Il se retient de rire, suit les mouvements souples de son vis à vis. Vraiment, il a été mauvaise langue. Peut-être même serait-elle capable de lui mettre la pâtée à un contre un. Il ne l'admettrait jamais, certes, mais c'est le cas. Abandonnant l'inspection, il se hâte et va chercher le vieux ballon orange qui s'est arrêté plus loin. Deux premiers rebonds, il s'avance. Troisième rebond, il relève la tête vers Amanda. Quatrième, s'arrête. L'observe. Longuement. Si longuement qu'elle semble s'agacer de son regard insistant. Il sent le venin qui lui monte aux lèvres, elle va lui répéter d'aller se faire voir ailleurs. D'un vocabulaire bien plus coloré, il le sait. Il s'approche encore et, tandis que son ballon s'envole à nouveau en dessinant un arc de cercle presque parfait, il lance le sien. Un bruit de plastique qui s'entrechoque, les deux balles retombent lourdement et les ricochets résonnent longuement. Avant même qu'Amanda n'ait le temps de lui faire goûter à sa colère grandissante, il se présente devant elle, l'air de ne pas y toucher. "Bah qu'est-ce qu'y'a Ryder ? Les huissiers ont confisqué ton doudou ce matin ?" Il se mord la langue. C'est lâche et il en a conscience. Malgré son incapacité complète, son handicap flagrant, à ressentir une empathie quelconque envers les inconnus, Bass sait quels boutons enclencher pour faire mal. Et, parfois, il en use et en abuse. Au dedans, c'est sa colère qui bout, qu'il doit évacuer. D'une façon ou d'une autre. Sinon, c'est lui qui explose. Qui implose. Et son instinct de conservation est trop grand. Plutôt faire souffrir les autres que de penser, une seconde encore, à la misère qu'est sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 19:33

face to face
amanda and bass
Et forcément, il se casse pas. Tout aurait été plus simple, franchement, si après avoir récupéré son ballon, il était allé voir ailleurs. Mais non; mauvaise tête, mauvaise graine, têtu comme une mule, con comme un muret, probablement. Les surnoms adorables et aimables coulent dans la tête d'Amanda qui se laisse embraser par la colère; elle ne l'exprime pas encore; des poings qui se ferment, la gorge qui se serre, les dents qui s'heurtent; elle aurait bien envie de dire qu'elle va commettre un meurtre, mais cela le mettrait au même point que sa mère. Non, elle va plutôt lui faire bouffer son ballon et sans mayonnaise. Elle offre une dernière chance à sa patience consumée, et essaye d'ignorer, tirant à nouveau; sauf que sa balle est heurtée et par, vaincue, rouler ailleurs. Regard assassin, crocs prêt à être tirés, elle s'approche de lui en même temps qu'il lui rend la pareil. L'orage gronde, la tension est plus que palpable. Il a beau faire trois têtes de plus, ça l'intimide pas; Amanda n'a pas la folie les grandeurs, ni les yeux plus gros que le ventre, elle n'a juste plus de barrières de prudence.

Et il attaque le premier; et ça marche. La pique de Bass est tranchante, elle va se plonger dans le cœur d'Amanda, la prend par surprise. Coup bas. Crevure. Si il veut la jouer sale, elle fera pareil, coup par coup, même si elle doit perdre la bataille, c'est lui qui a déclenché la guerre. "Non ils ont fait demi-tour, ça puait trop l'alcool depuis chez toi." On jouait sur les points faibles, sur les saloperies qu'on connaissait, c'était comme ça, pas autrement. La gentillesse n'avait pas lieu d'être, et le venin de la méchanceté avait établi son royaume. Elle se dégage de son regard, et de sa présence, n'hésitant pas à le bousculer pour passer, elle veut récupérer sa balle, et elle le fait non sans lâcher, quand contact physique il y a, un audible "connard" qu'elle pense avec la plus venimeuse des sincérités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 21:50

face to face
amanda and bass
La culpabilité l’avale entièrement, s’abat sur lui comme une chape de plomb à mesure que les mots s’échappent d’entre ses lèvres. La limite était là, et il l’a franchie joyeusement, l’a piétinée sans ménagement aucun pour les sentiments de la principale concernée. Il ne saisit pas tout ce qui se passe en lui, pourquoi il réagit ainsi. N’a jamais compris. C’est un besoin pressant, impétueux, qui régit chacun de ses mouvements, qui anime chacune de ses cellules. Alors, les mots – les maux – blessants claquent dans l’air comme autant de balles sur le champs de bataille. L’affrontement est la seule issue au bouillonnement dans ses veines, qu’importe l’adversaire. Fréquemment, ce sont des gens de l’autre espèce, de celle qu’il ne supporte pas, dont la vue seule lui file la nausée. Parfois, il a affaire à des personnes comme lui, du même milieux, et ils ne sont alors que des dommages collatéraux. Comme Amanda aujourd’hui. Elle n’a rien demandé, rien provoqué. Elle s’est simplement trouvée au mauvais endroit et au mauvais moment. Serait-elle venue quelques minutes plus tard et peut-être Bass se serait-il trouvé une autre âme sur laquelle passer ses nerfs, un autre punching-ball sur pieds. Le retour de bâton est mérité et il l’accueille avec une grimace, nez plissé et sourcils froncés, mais la réaction est bien dérisoire en comparaison à la rafale qui se déclenche en lui. La gamine se défend, pas étonnant. Elle tourne le couteau dans la plaie béante, plaie sanguinolente. L’alcoolisme de sa mère l’atteint plus douloureusement que les démêlés de son père avec la justice. Parce qu’il se sent impuissant face à la détresse de celle qui l’a mis au monde. Le paternel Higgins, lui, est une cause perdue depuis longtemps.

L’insulte est méritée elle aussi, il ne l’attendait cependant pas si tôt. Alors il rit, rire jaune, en ramassant son ballon, le fait rebondir bruyamment, en se retournant dans la direction d’Amanda. Elle semble lassée. "Trêve le temps d'un match ?" Le retournement de situation le surprend lui-même. Mais quitte à se faire la misère, autant le faire dans les règles de l'art. "Je te propose un duel. Un contre un, le premier à quinze. Le perdant devra s'avouer vaincu." Mêlant le geste à la parole, il claque la balle contre le bitume, la fait passer entre ses jambes avec désinvolture. Son pote Kai lui aurait ri au nez, s'il le voyait se pavaner de la sorte alors que, la plupart du temps, il sortait grand perdant de leurs affrontements. Puis, il s'immobilise à nouveau, la sonde de haut en bas avec un petit sourire narquois, tordu, de ceux qui donnent envie de lui mettre une claque bien appuyée derrière la nuque. "Pas que l'idée d'une joute verbale avec toi m'excite pas, mais ça m'a l'air gagné d'avance." Par elle, sans doute. Cette vérité, ceci dit, serait son petit secret.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 22:28

face to face
amanda and bass
Elle est pas sûre d'avoir bien vu, mais elle a l'impression qu'elle a touché juste et fort. Si la colère n'était pas maitresse, peut-être qu'Amanda aurait eu un vague regret. Elle l'aurait probablement plus tard. On touche pas au parent qui reste; c'était un peu une règle tacite. Surtout qu'elle savait, enfin elle connaissait les rumeurs, pour le père de Bass. Un daron en prison, l'autre à la maison. Putain de point commun qu'elle ne voulait pas reconnaitre; elle n'avait rien à voir avec lui, c'était un psaume qu'elle se répétait dans sa fureur pour essayer de s'en convaincre. Elle aurait détesté qu'il s'en prenne à son père; déjà qu'atteindre leurs finances était un coup bas. Et pourtant elle avait lui avait fait exactement ça. La culpabilité attendrait. Et malgré les insultes, les piques, il refuse de partir. Pas étonnant, vraiment; elle en aurait presque été déçue d'ailleurs. Sa colère éveillée, sa frustration de la journée, la chaleur pesant sur ses nerfs, elle avait besoin de balancer tout ça sur quelqu'un. Lui aussi, ils s'étaient bien trouvés, même si ce n'était pas quelque chose qu'elle admettrait.  

Le son du ballon sur l'asphalte la fait se retourner, alors qu'elle tient le sien dans les mains, la surface abimée par le temps et le béton. Mais la proposition qui suit tonne plus que le reste. Elle est écho bizarre, note dissonante dans la partition destructrice qui se jouait. Mais elle intrigue, intéresse, se place sur les instincts joueurs, sur les égos affamés. La proposition est simple. Celui qui la qualifierait de moins violente ne connait pas le basket, mais elle plait. Le premier, ou plutôt la première, à 15 points, victoire sans s'en prendre à la famille; ça semble honnête. Peut-être qu'il y a coup fourré, peut-être pas. Quoiqu'il en soit, Amanda laisse tomber son ballon; celui de Bass a l'air un tant soit peu en meilleur état que le sien. On se croirait dans un film, ou une série; le duel pour la tranquillité. Ils sont leurs seuls arbitres; y'a pas de timer, c'est du basket de rue; pas de manières ou de règles. Aussi elle s'élance, alors qu'il est encore en train de parler; elle profite de son manque d'attention, récupère la balle et place un panier à deux points dans la foulée. Petit sourire narquois alors que la balle retombe sur le sol "2-0" pour elle le match a commencé au moment où il l'a proposé; pas de manières, pas d'avertissements, elle n'est pas d'humeur à ça. "T'as oublié comment jouer, Higgins ?" Aux bravades par contre, l'humeur semble être. C'est peut-être risqué d'ailleurs; elle ne connait pas son niveau après tout, et il est bien plus grands; mais à côté, elle écume les clubs depuis qu'elle a 9 ans, et la rage coincée dans son ventre lui interdit prudence au profit d'une vantardise peut-être mal placée. En tout cas, elle est aux aguets.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 13 Aoû - 23:59

face to face
amanda and bass
L’impétueuse a des gestes souples et précis, si rapides qu’il ne voit rien jusqu’à ce qu’il se retrouve soudainement les mains vides. Bass assiste à la scène impuissant, pieds cloués au sol par la surprise, tandis que le cerceau de métal est déjà traversé par une espèce de boulet de canon sorti de nulle part. Il la regarde, l’œil peu amène, alors que cette fois-ci, c’est sa langue bien à elle qui se joue de la provocation, experte en la matière. De mauvaise foi, le garçon a envie de rétorquer que le match n’avait pas commencé, qu’elle lui avait sciemment dérobé ces deux points, mais l’idée qu’elle le nargue davantage le fait taire. Il ravale sa fierté, mal placée, de mâle, pauvre petite chose malmenée par la gamine. Si c’est à cela qu’elle veut jouer, alors ils joueront. Attendant qu’elle récupère la balle et se place, il se tient prêt, fait craquer les phalanges de sa main droite. Soudainement, elle avance vers le panier. Il suit ses mouvements. De loin, cela pourrait ressembler à une chorégraphie. Au son d'une mélodie silencieuse, ils évoluent ensemble. Ils dansent. S’envolent.

D’un pas en avant, il bloque son deuxième essai, récupère le ballon. La sensation des pièces de cuir sous ses doigts est familière et agréable, il en a le sourire aux lèvres. Alors il s’élance, plus rapidement. Ses vieilles sneakers frottant contre l’asphalte sifflent, grondent, les coutures menacent d’éclater. La colère, insidieuse, menace à nouveau. Bon sang, l’idée que sa défaite sera due à son équipement défectueux – l’excuse du perdant par excellence – le rend fou. Le moment d’inattention joue contre lui. En une fraction de seconde, Amanda récupère la balle. Le jeune Higgins grogne. Un pas, et la frustration monte en lui. Deux pas, elle répand un goût amer dans sa bouche. Alors il accélère, d’un fouetté du poignet envoie valser sa rage et le ballon, percute néanmoins violemment la sportive dans un même temps. Dans un gymnase imaginaire, l’arbitre siffle la faute, adversaire à terre. Pourtant, bassement, il lève les bras, joue l’innocent. "2-2," Le point est contestable, cela va sans dire, et de ses prunelles claires brûlants d'un feu sombre, il la met au défi. "T'as oublié comment marcher, Ryder ?" lance-t-il, mimétisme parfait, en s'approchant, et il lui tend la main pour l'aider à se relever. Curieux de savoir si elle la prendra ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyLun 14 Aoû - 0:28

face to face
amanda and bass
La surprise, marche bien, il est prit au dépourvu, le panier est passé, la réflexion aussi. Aussi bouillante que la température; le match a débuté; les esprits s'échauffent, la balle enchaine les rebonds, les chaussures déchirées rendent leurs dernières âmes de caoutchouc sur le macadam brulant. Le soleil se couche, inondant le terrain d'une lumière ocre; mais ça n'a pas d'importance; seul le rouge délavé de la balle l'est. Le match avance, l'avantage est sien un instant, l'opportunité est bonne, mais elle ne se fera pas. Elle s'offrira, dans la violence, à un autre.

La douleur est directe, lourde, le poids de son corps contre le béton, aigue, la peau de son coude, arrachée par le bitume. Foul, la faute n'est pas sifflée, il n'y a pas d'arbitre. L'avantage d'une chute pareille sur un vrai terrain, c'est que le parquet est moins agressif. Là, l'asphalte chaude est aussi ennemie que son adversaire, et elle vient de lui rappeler les effets de la gravité. Elle grogne et serre les dents; plus piquée peut-être par la phrase qui lui est rendue. Elle l'a cherché, le destin est vache, il oublie pas, Bass non plus. Elle ignore la main, trop d'égo, trop vexée, la gamine se relève seule, dans un silence qui crie sa fureur. Son corps la tire, mais pas le temps d'attendre, le match reprend. Elle drible, esquive; feinte. Elle laisse croire qu'elle va pour un panier en un mais profite d'un rebond favorable pour finir en trois. Elle vise, tire. Son coude lui fait mal, pas besoin de regarder, elle sait que ça saigne. Elle se fait pire un soir sur deux, mais les cuisses ça l'empêche pas de tirer; la balle part trop haut, trop bancale; Amanda grimace. Rebond contre le mur au dessus, ça tombe sur le cerceau, oscille, dedans, dehors, dedans ? Le coeur s'arrête, le temps aussi. Finalement la balle se laisse aller à un panier. Soupir de soulagement, mais elle ne le montre pas. Retour vers la balle, elle croise le regard de Bass "5-2, tu m'auras pas comme ça" peut-être qu'il l'avait bousculée par inattention, accident, peu importe; Mandy, elle, partait du constat que c'était volontaire.  De quoi alimenter colère et verve. Et elle s'élance pour la suite, pas prête de s'arrêter.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyLun 14 Aoû - 23:21

face to face
amanda and bass
La chute est plus violente qu'il ne l'aurait imaginée. Après tout, Amanda paraît si minuscule à ses côtés, il aurait probablement dû y mettre moins de force, moins de violence. Mais elle est fière, la demoiselle. Une pluie d'insultes colorées le concernant danse devant son regard, elle ne les prononce cependant pas, les garde pour elle, comme un secret inviolable qu'il n'a pas le droit de connaître. Bass se mord la lèvre. Ce regard assassin, il ne l'a pas volé. Elle se relève seule très rapidement, le fixe droit dans les yeux, alors que Bass laisse retomber son bras le long de son corps, sourire narquois aux bords des lèvres, prêt à la provoquer encore. Elle ne lui en laisse pas le temps. L'espace de courtes secondes, il semble être un simple spectateur face à un jeu qu'il a lui-même initié. Il tente, pourtant, violemment de lui dérober le ballon, mais Ryder ne peut être arrêtée. Elle esquive, elle feinte. Et lui tombe dans le panneau à chaque fois. Des jurons s'échappent en volée de ses lèvres alors qu'elle creuse encore son avance. "Concentre-toi sur le jeu," grogne-t-il soudainement, pour lui-même uniquement. Son mantra fonctionne, comme s'il avait récité une incantation, et il parvient, d'un balancement souple du poignet, à mettre un point en plus. L'écart diminue.

Autour d'eux, Galsden irradie d'une douce lumière, chaude et rassérénante. Des nuances de rose et de fauve chassent l'or lourd de la journée. Un chef d'oeuvre s'ouvre sur leur tête et ils ne voient rien, imperméable à la beauté du spectacle, ne voient rien sinon la chorégraphie du ballon entre eux, tandis que les cieux versent, sur la ville, le crépuscule. Ce moment de la journée, Bass l'apprécie particulièrement. Malgré l'agitation d'une journée épouvantable, il ressent toujours comme une accalmie devant le ballet des deux astres, du jour et de la nuit.  Comme une nouvelle chance qui s'offre à lui. Le temps s'arrête, alors, et il n'est plus ce gamin dégingandé et sans avenir. Il n'est plus cet enfant qui a grandi dans les pleurs et les cris. Il n'est que lui, Sebastian Higgins, et alors il s'autorise à rêver le temps de cet instant précis. Et quand la nuit reprend ses droits, il revêt les chaussures du mauvais garçon, celui-là même qui prend des décisions discutables, l'adolescent aux provocations acerbes. Celui qu'il est là, sur ce terrain, avec cette fille qui lui ressemble tant qu'il a l'impression de regarder sa vie au travers d'un miroir.

Et il la déteste pour ça.

Essoufflé, le tee-shirt trempé, Bass passe une main sur sa nuque. "Merde," lâche-t-il, plus fort qu'il ne l'aurait voulu, tandis qu'un énième essai d'Amanda ne se transforme en deux jolis points qui traversent le cerceau avec une aisance déconcertante. Pourtant, il avait cru naïvement qu'il était à l'abri. Mais son adversaire remonte, pas prête d'abandonner la bataille. "13-12 pour moi," résume-t-il en essuyant une goutte de sueur qui perle sur son front avec le revers de sa main. Face à face. Le match se joue maintenant. Il le sait. Il le lit dans la lueur plus sombre qui brille dans le regard de son vis à vis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) EmptyDim 20 Aoû - 23:55

face to face
amanda and bass
Le match se joue, points par points; ils ne se gagnent pas facilement, ils se battent, s'agrippent, se suivent. Le ballon change de mains, cogne contre le sol, bondit contre le panier, rentre ou ne rentre pas. Le duel a avancé et le silence s'est fait; il s'est posé comme religieux, le seul son de la balle heurtant le sol comme maître de la cérémonie, chaque coup comme une bille d'un chapelet égrainée. C'est dans ces moments là qu'Amanda va s'oublier, que son esprit arrête de la tourmenter, laissant l'anxiété à l'entrée du terrain, il n'existe plus que le ballon, le panier, l'adversaire et le bruit hypnotique des rebonds. Les yeux observent ce qui se déroulent et ne se préoccupent plus du reste. La conscience analyse juste le jeu, plus ce qui traîne. Le corps garde ses signaux pour agir, il oublie la douleur.

Ainsi, Amanda ne voit  pas le temps passer, elle ignore autant la beauté du ciel que son maillot, désormais tout aussi dégoulinant que celui de son adversaire; la chaleur ne fait pas de cadeaux, peu importe le genre. Elle grogne sans faire de bruit, quand celui-ci rattrape le résultat. 13 à 12, mais pas dans le sens souhaité; à part par une balle à un, et il s'est prouvé capable de faire mieux, le match peut se terminer en une action. Elle souhaiterait que ce soit la sienne. Une idée fugace lui vient; c'est risqué, mais le jeu en vaut la chandelle; l'égo peut-être la pousse à laisser conscience ailleurs. Si ça rate, elle se rapproche de la défaite, mais l'oblige à ne marquer qu'un seul point. Si ça réussit, elle gagne. Ainsi elle s'élance, se rapproche, esquive mais perd la balle, pour la récupérer deux gestes plus tard, l'envoyer au loin et la rattraper. Elle est sur la marque des trois points, elle respire, le temps s'arrête, et elle tire. Entre deux battements de cœurs, la balle traverse le panier. Elle marque. Elle a gagné.

Le temps reprend son cours et l’ego flatté se réjouit. Alors que la balle se meurt sur le sol, Amanda elle lève les bras au ciel "YES !" elle est épuisée mais ravie. C'est la bonne fatigue. Elle garde son sourire fier, elle a faillit ne pas réussir, en temps normal, son équipe est là également, mais cette fois-ci, les applaudissements d'une foule imaginaire ne sont plus que pour elle. Elle en a même oublié les raisons de ce matchs et la colère qui la dévorait pourtant un peu plus tôt. Elle s'approche de Bass et lui tend une main, la même ayant refusée la sienne, plus tôt. "Bien joué, Higgins. " Il n'y a dans sa voix ni malice ni provocation, elle est sincère. Quant à savoir si elle propose la paix, c'est autre chose; il y a tant qui lui déplaît dans ce garçon, et pourtant, au fond, il n'est pas si éloigné d'elle. C'est peut-être là que le bat blesse.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




face to face (w/amanda) Empty
MessageSujet: Re: face to face (w/amanda)   face to face (w/amanda) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
face to face (w/amanda)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUPERMAN IV, LE FACE A FACE (1987)
» Face à face
» Liane Foly : Face à face (RTL-TVi 28/03/2008)
» (-16) Face to face, heart to heart ▬ JINHEE ♥
» Festival Face G - Genève 03-04 décembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ALT ER LOVE :: WHENEVER, WHEREVER :: FLASH BACK :: été-
Sauter vers: